Bordeaux, le 31 mars 2015 - Match de hockey Boxers-Anglet. Lancer le diaporama
Bordeaux, le 31 mars 2015 - Match de hockey Boxers-Anglet. — Marc Nouaux / 20 Minutes

HOCKEY

Bordeaux: Dans une ambiance surchauffée, les Boxers ont fait un pas de plus vers l’élite

Mardi soir, environ 3 200 spectateurs étaient présents à Mériadeck…

«C’est le match où il y avait le plus de bruit, ça nous transcende, ça nous transporte.» François Paquin, le capitaine des Boxers, a apprécié l’ambiance à Mériadeck mardi soir. Lors du match 3 de la finale des play-offs de D1, environ 3200 spectateurs étaient présents pour assister à la victoire (7-4) des Bordelais qui mènent désormais 2-1 sur la série. Ils disputeront le match 4 ce mercredi soir à Anglet et un éventuel dernier match décisif, samedi à 18h15 à Mériadeck.

«Ce n’est pas notre objectif de revenir ici, on veut finir ça rapidement», insiste le capitaine bordelais. Il faut dire que, malgré la belle ambiance qui règne dans la patinoire bordelaise, une qualification rapide permettrait de soulager tout le monde. «C’était vraiment plaisant de jouer devant tous ces spectateurs-là mais non, on préfère finir demain [ce mercredi soir] quand même [sourires]», appuie Karl Fournier, l’attaquant bordelais.

«Perdre au premier match nous a remis les pieds sur terre»

Ressortis larges vainqueurs face aux Basques, les Boxers ont fait le plein de confiance, après avoir nettement dominés leurs adversaires. «Je pense que physiquement oui, analyse Paquin. Déjà, ils n’ont pas l’habitude des grandes glaces et nous on a vite pris le dessus, on a eu l’apport offensif de toutes les lignes d’attaque. C’est tellement important la profondeur d’effectif, particulièrement en play-offs. On est content de chaque joueur qui a amené un petit quelque chose et c’est ça qui fait la différence.»

«Le premier match, ils nous ont surpris et on s’est regroupé depuis, on a redoublé d’ardeur, estime Fournier. Ca nous a remis sur terre et on s’est dit que ça n’allait pas être facile et qu’en face, ils ne nous la donneront pas. On est revenu plus fort.» Les Boxers ont désormais deux balles de match pour accéder en Ligue Magnus.