Angoulême: Le préfet porte plainte après le clip de rap visant la police

FAITS DIVERS Deux jeunes rappeurs charentais disent, dans une vidéo, «sourire quand les flics crèvent»...

M.B. avec AFP

— 

Image extraite du clip de la chanson rap aux paroles anti-policiers.
Image extraite du clip de la chanson rap aux paroles anti-policiers. — le def

Le préfet a déposé plainte à la suite d'un clip de rappeurs d'Angoulême évoquant «un sourire quand les flics crèvent». Une vidéo qui a ému les policiers et dont le parquet d'Angoulême avait été avisé, a annoncé vendredi le ministère de l'Intérieur. A la demande du ministre, Bernard Cazeneuve, le préfet a déposé plainte a précisé la place Beauvau à l'AFP.

«J'aime quand un flic va à l'enterrement d'un de ses collègues»

Dans le clip, diffusé sur YouTube et visionné jeudi à plus de 4.000 reprises, on entend notamment le duo Poposte et Rémy chanter «toujours un sourire quand les flics crèvent», ou encore «j'aime quand un flic va à l'enterrement d'un de ses collègues.»

Le parquet d'Angoulême, avisé, avait indiqué jeudi que «l'affaire était à l'étude, et le sera jusqu'au bout», sans préjuger à ce stade d'éventuelles suites judiciaires.

Alliance (premier syndicat de gardiens de la paix) avait de son côté indiqué jeudi avoir saisi sa hiérarchie, ainsi que les services de l'Etat, assurant qu'un dépôt de plainte était imminent.