Bordeaux: De Gillot à Thuram, Ben Khalfallah dézingue à tout va

FOOTBALL L'ex joueur des Girondins, aujourd'hui à Melbourne, en Australie, n'a pas perdu sa liberté de parole...

M.N.
— 
Bordeaux, 20 janvier 2012. - Fahid Ben Khalfallah. Match de foot opposant les Girondins de Bordeaux au Paris Saint-Germain (PSG) au Sated Chaban-Delmas. Bordeaux s'est incline 1-0 a domicile. - Photo : Sebastien Ortola
Bordeaux, 20 janvier 2012. - Fahid Ben Khalfallah. Match de foot opposant les Girondins de Bordeaux au Paris Saint-Germain (PSG) au Sated Chaban-Delmas. Bordeaux s'est incline 1-0 a domicile. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Les conférences de presse ou interviews de Fahid Ben Khalfallah sont toujours croustillantes. Le Franco-Tunisien de 32 ans, passé par Bordeaux entre 2010 et 2014, a souvent brillé en salle de presse du Haillan, comme lorsqu'il a qualifié certains coéquipiers de «débiles» ou comme lorsqu'il a pris position contre l'ancien président de la Tunisie, Ben Ali.

Ce mardi matin, c'est dans L'Equipe, que FBK se lâche, affirmant être «super heureux» en Australie, où il évolue au Melbourne Victory, même s'il concède que s'il avait pu, il aurait fini sa carrière à Bordeaux car il est «amoureux de ce club». C'est à ce moment-là qu'il a égratiné Francis Gillot, son ancien entraîneur. «Je m'entendais mal avec l'entraîneur. Il n'y avait plus de discussion. Francis Gillot, il ne m'aimait pas, je ne l'aimais pas, on s'était tout dit, et basta! Moi, je ne sais pas faire le faux-cul.»

«Sagnol n'a pas dit que le black était bête»

Ben Khalfallah en a ensuite profité pour lancer des missiles à destination du football français, notamment en raison du traitement de «l'affaire Sagnol».

Au sujet du coach des Girondins, il a qualifié de «scandaleux» le procès qui lui a été fait à la suite de ses propos sur les joueurs africains. «Je le connais un peu (...). Il n'est pas raciste. Il a dit que le footballeur africain était plus physique mais c'est la vérité! Et il n'a pas dit que le black était bête. Il a fait une erreur de communication. C'est juste maladroit, il n'y avait pas de méchanceté.»

Et la réaction de Thuram semble avoir prodigieusement agacé FBK. «Il m'insupporte. Il porte des lunettes, il prend un bouquin et il se prend pour Martin Luther King.»