Départementales: Un candidat UMP dit non au ni-ni de Sarkozy

ELECTIONS Dans le Nord-Médoc en Gironde, le candidat UMP, éliminé, appelle à voter PS au second tour face au FN...

M.B.
— 
Illustration élections.
Illustration élections. — G . VARELA / 20 MINUTES

C'est dans ce territoire du Nord-Médoc que le FN a réalisé son meilleur score en Gironde, avec 38%. Loin devant les 22% du PS. De quoi laisser envisager au parti de Marine Le Pen d'enlever ce canton au second tour, et ainsi d'entrer au sein de l'assemblée départementale.

Pour le candidat UMP éliminé, Jean-Bernard Dufourd, il faut donc faire barrage au FN. A nos confrères de France Bleu Gironde, il a expliqué qu'il ne voit pas «comment voter pour des gens qui n'ont aucune expérience» et appelle donc à voter «pour le candidat républicain.» Donc pour le binôme socialiste. Et tant pis pour le «ni, ni» (ni FN, ni PS) prôné par Nicolas Sarkozy et l'UMP.

Alain Juppé avait pourtant assuré dans la matinée qu'il respecterait cette consigne, même s'il entend «continuer à faire barrage au FN.»

Quatre duels entre le FN et la gauche se profilent au second tour, un duel entre l'Union de la droite et le FN, ainsi que neuf triangulaires entre l'union de la droite, la gauche et le FN.