L'Etat a réquisitionné le gymnase Thiers à partir de ce jeudi et jusqu'à lundi, afin de pouvoir héberger des personnes sans domicile fixe exposées aux inondations, pendant l'épisode de grandes marées. Depuis ce jeudi matin 7 h, cette solution est proposée aux populations qui sont installées dans des campements de fortune quai Deschamps et quai de la Souys sous le pont Saint-Jean et la passerelle Eiffel.

Une soixantaine de personnes évacuées

En raison des grandes marées, le risque d'inondation et de submersion des zones situées en bord de Garonne, sur la rive droite, est particulièrement important. Les sites des campements se trouvent en effet en zone rouge du Plan de Prévention des Risques Inondation. Au total, ce jeudi 61 personnes ont été acheminées en bus vers le gymnase Thiers où la gestion du lieu a été confiée à la Croix Rouge et l'Association Départementale de Protection Civile de la Gironde.

Une majorité de demandeurs d'asile sahraouis

Les personnes concernées sont en majorité des demandeurs d'asile sahraouis qui ont déposé une demande d'asile à la Préfecture. Leur nombre n'a cessé d'augmenter depuis 3 ans : 13 dossiers ont été déposés en 2013, 274 en 2014 et 129 depuis le début de l'année 2015. On compte aujourd'hui près de 400 demandeurs d'asile sahraouis en Gironde.

La Préfecture précise que plus de 70 dossiers doivent être traités par les autorités espagnoles (soit parce que les demandeurs disposent d'un titre de séjour ou d'une autorisation provisoire de séjour en Espagne soit parce qu'ils ont fait une demande d'asile en Espagne sans le mentionner lors de leur demande en France). «Pour ces personnes, le processus de réacheminement en Espagne est donc engagé en lien avec les autorités concernées», précise la préfecture.

Par ailleurs, pour les dossiers ne faisant pas l'objet d'un signalement en Espagne, le Préfet a saisi le directeur général de l'office français de protection des réfugiés et apatrides pour le sensibiliser à la situation afin que ces dossiers soient instruits dans les meilleurs délais.