« Lundi prochain, on repart pour les législatives »

©2007 20 minutes

— 

Dernière ligne droite, hier, pour les militants bordelais. 20 Minutes a suivi Gabriel Janot, responsable du Mouvement des jeunes populaires de la Gironde, et Cédric Pellen, responsable du secteur Pont-de-Pierre pour le Mouvement des jeunes socialistes (MJS).

10 h Gabriel entame son tour des bureaux de vote - notamment ceux qui ont été favorables à Nicolas Sarkozy le 22 avril - pour connaître la participation et « remercier les adhérents qui sont présents ». « La problématique en cette fin de campagne, ce sont les examens. Mais la mobilisation a été forte », ­observe-t-il. Trois cents ­adhérents sur sept cents étaient sur le terrain hier. « D'habitude, c'est 15 %. »

15 h Cédric, épuisé par cinq mois de campagne très intenses, vote à l'hôtel de ville de Bordeaux. « Je suis beaucoup moins stressé qu'au premier tour, car la menace Le Pen est écartée. Et on a fait une campagne exemplaire en Gironde. » Ni résigné, ni défaitiste, le militant socialiste admet qu'une victoire de Ségolène Royal serait « une surprise ». Il rejoint deux camarades à la terrasse d'un café. « Maintenant, il faut gérer l'attente », soupire l'un d'eux. « On est interdit de campagne depuis vendredi minuit. C'est frustrant, car on a beaucoup donné... »

17 h De retour à la fédération UMP, Gabriel se prépare à accueillir les bénévoles pour fêter les résultats. Pas de stress, mais la fatigue se fait sentir. « Ce week-end, ça représente quatre mois de boulot. A partir de demain, je fais un break. » Après la fédération, il se rend à la mairie pour les résultats, avant d'aller faire la fête dans une soirée privée. Et après ? « Lundi prochain, on repart pour les législatives. »

17 h-19 h Cédric part rendre visite à Cécile, membre du MJS, déléguée au bureau de vote du Vieux Bordeaux. « Je vais la soutenir, car elle a eu le courage de se porter volontaire, malgré la fatigue. » A 19 h, c'est l'heure de rejoindre une soixantaine d'adhérents, qui attendent les résultats dans un bar du centre-ville.