Propos de Zlatan: «Vous savez, quand vous êtes énervé…», a réagi Blanc

FOOTBALL L’entraîneur du PSG a essayé de botter en touche après la réaction d’énervement de son attaquant…

A Bordeaux, Marc Nouaux

— 

Zlatan Ibrahimovic à la lutte avec Gary Cahill lors de la rencontre entre Chelsea et le PSG le 17 février 2015.
Zlatan Ibrahimovic à la lutte avec Gary Cahill lors de la rencontre entre Chelsea et le PSG le 17 février 2015. — Christophe Ena/AP/SIPA

Zlatan était très tendu après la défaite du PSG à Bordeaux, ce dimanche. Pour exprimer sa frustration, la star suédoise, en passant devant les caméras en rentrant au vestiaire, a critiqué ouvertement l’arbitrage. Interrogé à ce sujet en conférence de presse, Laurent Blanc, son entraîneur, a d’abord esquissé un petit sourire.

«Vous savez quand vous êtes énervé…» Puis après une hésitation, il a retourné la question au journaliste. «Ça vous arrive aussi, non? Il n’y a pas forcément un micro, autrement il y aurait peut-être des choses à dire [sourires].» Ensuite, Blanc a botté en touche, estimant qu’il ne fallait pas prêter attention à ce type de propos.

«Prenez le contexte comme il est. L’arbitrage, on en parle beaucoup à mon avis, trop. Ce que je regarde moi, c’est que souvent le PSG, malgré une possession de balle qui est nettement supérieure à l’adversaire -ce qui n’est pas le cas ce soir- se trouve avec un nombre de cartons supérieur à celui de l’adversaire.»

«On sait qu’il a la réputation d’être comme ça»

Du côté des Bordelais, personne n’avait remarqué que Zlatan était aussi frustré que cela, comme en témoigne son échange de maillot avec son compatriote Kiese-Thelin, ou son explication plutôt calme avec Carrasso, avec lequel il y avait pourtant eu des tensions durant la rencontre.

«Je ne l’ai pas senti énervé, raconte le milieu, Nicolas Maurice-Belay. C’était peut-être plus une fatigue générale de leur équipe car ils ont fait des erreurs dont ils n’ont pas l’habitude de faire. C’est par rapport à ça que je les juge. On sait qu’il a la réputation d’être comme ça, je ne suis pas étonné, mais avec la défaite au bout, il n’est pas content.»

Son coéquipier, Wahbi Khazri, ne souhait pas non plus polémiquer. «Ils ont fait énormément de fautes, ils ont pris leur premier carton jaune à la dixième minute, mais il ne faut pas commencer à débattre sur ça. Je pense qu’à tous les niveaux, sur l’aspect physique technique et mental, on a été au dessus d’eux aujourd’hui et on mérite amplement notre victoire. On ne doit pas la dédier à l’arbitre. Il [Zlatan] marque encore deux buts, il était serein, mais je pense qu’il devait être frustré de ce match.»