Bordeaux: Les usagers empêtrés dans les gigantesques travaux de la gare

EQUIPEMENT Le chantier de la gare Saint-Jean est entré dans sa phase la plus spectaculaire, à un peu plus de deux ans de l'arrivée de la Ligne à grande vitesse...  

Lise Gallitre

— 

Le chantier de la gare Saint-Jean à Bordeaux
Le chantier de la gare Saint-Jean à Bordeaux — Anaël Barrière

Depuis 2008, les chantiers de modernisation s’enchaînent à la gare Saint-Jean de Bordeaux. Mais cette année 2015 s'annonce comme la plus spectaculaire en termes de grands travaux et de transformations visibles. Côté Nord, les usagers ont dû, depuis près de cinq mois maintenant, se faire à un gigantesque échafaudage installé sous la grande halle voyageurs, entre les quais 1 et 6, modifiant de fait le quotidien des voyageurs.

Débutée en septembre dernier avec la mise en place d’un chantier qui se déroule entre 10 et 26 mètres au-dessus des voies et programmée jusqu’en avril 2016, la rénovation de la grande verrière comportera différentes phases allant du décapage de la charpente métallique à la pose de la couverture en zinc et en passant par la peinture.

«On ne fait plus forcément attention»

Pour Nadine qui effectue le trajet Bordeaux-Paris deux fois par semaine et emprunte souvent le quai n°1, «à force de voir la gare en travaux, on ne fait plus forcément attention mais quand on s’arrête un instant pour regarder, c’est là qu’on se rend compte de l’ampleur du chantier, c’est impressionnant. Je veille toujours à être en avance avec ces travaux, j’ai toujours peur qu’une sortie ou qu’une entrée soit fermée.» Même son de cloche du côté de Philippe qui prend le train de temps en temps: «On se dit que d’ici deux ans, ce sera plus agréable de prendre le train depuis Bordeaux, mais en attendant, ces travaux n’en finissent pas. »

Du côté du personnel de la gare, au-delà de la dimension spectaculaire des travaux, c’est davantage le côté sécuritaire qui est avancé, à l’image de Ludovic, agent d’escale SNCF: «Depuis la mise en place du chantier, nous sommes très vigilants, côté Nord l’espace est beaucoup plus réduit entre la voie et le quai et souvent,  on doit rappeler aux voyageurs que les règles de sécurité sont les mêmes quand il y a des travaux et qu’elles sont d’ailleurs encore plus recommandées.»

Aider l’usager à s’adapter

Côté Belcier, un mois après le lancement des travaux d’envergure destinés à agrandir considérablement la gare Saint-Jean et à accueillir à l’été 2017 les TGV arrivant de la nouvelle LGV Tours-Bordeaux, les habitudes des usagers et des riverains sont également modifiées.

Depuis le 20 février, la rue des Terres de Borde a été mise en sens unique et la sortie provisoire côté Belcier est en phase de réaménagement. Pour Stéphane Bousquet, chef de projet de l’extension de la gare Saint-Jean côté Belcier, «le chantier est tel qu’il y a nécessairement des nuisances et des pénalités. Pour les riverains, nous veillons à les informer en amont des modifications mises en place et même si leur quotidien est perturbé, ils apprécient d’être informés en temps et en heure pour s’organiser, nous devons les aider à s’adapter.»

«C'est un peu sauvage pour les véhicules»

Pour les usagers, il faut en ce moment compter sans le parking Belcier et la dépose-minute. «Il faut se garer plus loin et c’est pour le moment un peu sauvage en termes d’organisation pour les véhicules qui viennent chercher ou déposer quelqu’un, mais on fait notre maximum pour accompagner les usagers en leur recommandant de stationner plutôt côté Saint-Jean. »

Côté planning, l’étape de terrassement et d’évacuation des déchets devrait s’achever d’ici à la fin mars et être suivie par les travaux de fondations, un pan du chantier annoncé jusqu’en juin 2015.