Dernières vagues de soutien en Gironde

©2007 20 minutes

— 

Les supporteurs de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy mettent le turbo. A trois jours du second tour de l'élection présidentielle, meetings et manifestations s'enchaînent en Gironde afin de rallier les derniers indécis. Hier après-midi, à Bordeaux, le comité de soutien UMP de la 2e circonscription organisait une chaîne humaine place de la Victoire. Une opération prévue pour être « retransmise au meeting de Nicolas Sarkozy à Montpellier, le soir-même », souligne Pierre de Gaétan Njikam, responsable du comité. « Nous nous adressons à tous les électeurs et allons en prendre au Parti socialiste ! », lâche-t-il en guise de leitmotiv.

Du côté des partisans de Ségolène Royal, l'optimisme est également de mise. La venue de Lionel Jospin hier soir, à Pessac, pour son unique meeting d'entre-deux tours, flatte les militants. « C'est un grand honneur pour nous », admet Jean-Jacques Benoît, responsable du comité de soutien de Pessac. Près de cinq mille tracts ont été distribués pour l'occasion.

La course aux électeurs se poursuit aujourd'hui, avec un rassemblement de l'UMP place de la Victoire, à midi, en présence d'Alain Juppé. Trois cafés politiques en faveur de Nicolas Sarkozy se dérouleront ce soir, à Caudéran, place Amédée-Larrieu et place Stalingrad. Le comité de soutien à Ségolène Royal organise quant à lui un meeting à Talence. Benoît Hamon, député européen, et Gilles Savary, porte-parole de Ségolène Royal, sont notamment attendus.

débat « On attendait Ségolène Royal sur des précisions et non sur l'énervement », pointe Pierre de Gaétan Njikam. Pour Ludovic Freygefond, du comité de soutien Gironde à Royal, « elle a montré qu'elle avait la stature ».