VIDEO. Gironde: Une fillette abattue en pleine rue, sa mère interpellée

FAITS DIVERS Une enfant de neuf ans, tuée par arme à feu, a été découverte en bordure d'une route...

M.N. avec AFP

— 

Illustration pompiers.
Illustration pompiers. — GILE MICHEL/SIPA

Un meurtre horrible vient de se dérouler ce lundi matin. Une enfant de neuf ans, tuée par arme à feu, a été découverte en bordure d'une route à Barsac dans le Sud-Gironde, quelques kilomètres au nord de Langon. Une femme, vraisemblablement sa mère, a été interpellée et hospitalisée, dans un probable drame familial aux contours incertains, a-t-on appris de sources concordantes.

Les gendarmes ont été alertés lundi vers 6h45 par des témoins qui avaient vu une femme en train de braquer et tirer sur des voitures avec une arme à feu en bordure d'une route traversant Barsac à une quarantaine de kilomètres de Bordeaux.

Des témoins sont parvenus à désarmer la tireuse

Un des témoins est parvenu à désarmer la tireuse, qui s'est enfuie à pied dans les vignes avoisinantes, avant d'être rapidement interpellée quelques centaines de mètres plus loin par les gendarmes. Elle a été examinée à l'hôpital de Langon et «une mesure hospitalisation d'office a été prise» en raison de son état, ce qui a entraîné la levée de la mesure de garde à vue prise lors de son interpellation, a expliqué le Parquet de Bordeaux. «Un expert a été désigné pour évaluer son état mental», a-t-on précisé de même source.

Dans l'intervalle, des témoins avaient découvert le corps sans vie d'une jeune enfant gisant près de la route, non loin du véhicule de la tireuse.

La fillette est âgée de neuf ans et ses blessures présentent «une compatibilité» avec l'arme utilisée par la femme, a indiqué le Parquet, sans pouvoir donner plus de précision à ce stade.

Pas de liens encore établis entre la femme interpellée et la victime

La femme, âgée d'une trentaine d'années, serait bien la mère de la fillette, et se trouvait dans un état «d'hystérie pas croyable» au moment de son interpellation, a-t-on par ailleurs appris de source proche de l'enquête.

Elle n'a aucun lien avec la commune de Barsac et son véhicule est immatriculé dans le département voisin du Lot-et-Garonne, vers lequel semble-t-il elle faisait route, a indiqué à l'AFP Dominique Cavaillols, premier adjoint et maire par intérim de Barsac. Les raisons pour lesquelles la voiture s'est arrêtée dans ce village n'ont pas encore été déterminées.

Un périmètre de sécurité a été mis en place par les forces de l'ordre et l'ancienne RN 113, au bord de laquelle les faits se sont produits, est bloquée à la circulation entre Cérons et Barsac, rapporte Sud-Ouest.