Bordeaux : «La contraception repose presque toujours sur la femme!»

INTERVIEW La première française a avoir porté plainte contre les pilules 3e génération, en 2012, est une Bordelaise qui milite pour que la contraception ne soit pas qu'une histoire de femmes...

Propos recueillis par Elsa Provenzano

— 

Marion Larat a été la première femme a porté plainte contre les pilules 3e et 4e génération, en
Marion Larat a été la première femme a porté plainte contre les pilules 3e et 4e génération, en — Larat

A 18 ans, Marion Larat a fait un AVC massif attribué à la prise de la pilule Méliane, un contraceptif dit de 3e génération. Elle a été la première française à dénoncer les effets potentiellement dangereux des pilules de 3e et 4e génération. Elle a porté plainte contre le laboratoire Bayer et le directeur de l'Agence du médicament pour «atteinte involontaire à l'intégrité de la personne humaine» en novembre 2012. Depuis, environ un millier de plaintes contre ces contraceptifs ont été déposés en France. Cette Bordelaise raconte son combat dans un livre intitulé «La pilule est amère», sorti en octobre 2013, chez Stock.

Dans le cadre des journées internationales des droits des femmes, elle participe à une table ronde «40 ans après le droit à l’IVG : où en sont l’avortement et la contraception ?», ce mardi à 20 h 30, à la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux. Elle a confié à 20 Minutes les raisons de sa participation à cette manifestation.

Comment vous portez-vous aujourd'hui, neuf ans après votre AVC ?

Je boite un peu, mais ce n'est pas très grave. J'ai quelques difficultés au niveau de la parole même si j'estime que je parle plutôt bien. J'ai des problèmes de mobilité avec ma main droite, je fais des crises d'épilepsie au moins une fois par mois et je suis assez fatiguée.

Pouvez-vous exercer une profession? 

En ce moment, je m'occupe de la construction d'une association qui aura pour rôle de proposer des bas de contentions customisés aux patients des hôpitaux. Après mon AVC, j'étais hémiplégique et j'ai expérimenté les bas de contentions, qui sont très laids... Et je veux en proposer des sérigraphiés. J'espère qu'ils seront disponibles à Bagatelle dans les mois qui viennent.

Etes-vous anti-pilule? 

Non, mais je pense qu'avant de prendre la pilule, il faut se renseigner sur tous les moyens de contraception qui existent et, si on décide de prendre la pilule, il faut absolument éviter celles de 3e et 4e génération. Et si on ne se sent pas bien (alors qu'on prend la pilule), qu'on a des maux de tête, des douleurs aux poumons, il faut courir à l'hôpital!

Quels messages voulez vous porter en participant à cette table ronde sur la contraception? 

Mon ex-petit ami m'a plutôt encouragé à prendre la pilule mais quand l'accident est arrivé, c'était pour moi. La contraception repose presque toujours sur la femme, il y a un trop grand décalage entre hommes et femmes sur ce point. Seraient-ils prêts, eux, à prendre un contraceptif avec des effets secondaires?

Comment changer les comportements selon vous? 

Au début de la vie sexuelle, la pilule est devenue un peu automatique. Mon conseil c'est de se respecter et d'inclure son compagnon dans le choix de la contraception. Et, pourquoi ne pas envisager la vasectomie quand le couple ne veut plus d'enfants plutôt que la ligature des trompes? En Europe du Nord, les hommes y ont davantage recours.  Il y en a assez que ce soit toujours aux femmes de faire tous les efforts sur ce sujet !