Gironde : La bataille de Castillon rend les armes pour l'été 2015

CULTURE Pour des raisons financières, la reconstitution de la bataille, qui mit fin à la Guerre de Cent ans, n'aura pas lieu cette année...

Elsa Provenzano
— 
Une des scènes de la reconstitution de la bataille, en 2014.
Une des scènes de la reconstitution de la bataille, en 2014. — BataAssociation Bataille de Castillonille de Castillon

Le spectacle qui rejoue la bataille qui a mis fin à la Guerre de Cent ans a été lancé en 1977 par l'association «La bataille de Castillon». En 2014, une douzaine de représentations ont été proposées, attirant environ 30.000 spectateurs sur le site qui est très proche du lieu où s'est déroulé cet affrontement décisif en 1453, à Castillon la Bataille. Cet été, la reconstitution de cette bataille historique ne pourra certainement pas avoir lieu, à cause de problèmes financiers. L'association est en cessation de paiement. Elle a 170.000 euros de dettes auprès de ses fournisseurs et enregistre un déficit de 80.000 euros. Une assemblée générale extraordinaire est organisée ce vendredi et devrait officialiser cette annulation.

Un problème de gestion, pour le metteur en scène

Eric Le Collen, metteur en scène du spectacle depuis son lancement, explique que «l'association doit beaucoup d'argent à différentes entreprises et celles-ci veulent redémarrer avec des garanties». Il précise que les droits d'auteur pour le spectacle 2014 n'ont par exemple pas encore été versés et que l'association se sert des subventions pour payer des dettes antérieures.Les entreprises en charge du son, de l'éclairage et des gradins n'auraient plus la possibilité d'accumuler des dettes.

L'association a dû annuler deux représentations en 2014 à cause d'une mauvaise météo, mais pour le metteur en scène si ces circonstances ont un peu aggravé les choses, c'est surtout la gestion qui est en cause. «L'association n'a pas de trésorier», lance-t-il.

«Ce n'est plus une kermesse de village»

Le coût du spectacle s'élève à 800.000 euros. «Il faut un prévisionnel, il faut être ultra-rigoureux. Le spectacle a pris de l'ampleur, ce n'est plus une kermesse de village! Les projets portés par des bandes de copains démarrent dans l'euphorie mais un jour, il faut compter», estime Eric Le Collen.

Le rapport de confiance n'existe plus pour le metteur en scène qui se dit très attaché au spectacle, tout comme les acteurs. Et le propriétaire du terrain n'a pas validé la location cette année.

Report de subventions pour l'année 2016

«Il est déjà arrivé à deux reprises qu'il y ait des annulations et je pense qu'il est possible de relancer la Bataille», estime Jacques Breillat maire (divers droite) de Castillon La Bataille. Il estime qu'il faut remettre tout le monde autour de la table après l'assemblée générale et trouver une troisième voie entre le 100 % associatif et une version professionnalisé de l'événement, deux stratégies qui ont divisé l'association. Il envisage de reporter la subvention municipale pour faire bénéficier la manifestation d'une double aide en 2016. L'événement est financé à 15 % par les collectivités.