Me Pierre Haïk, un des avocats de Patrice de Maistre
Me Pierre Haïk, un des avocats de Patrice de Maistre — Pierre Andrieu afp.com

JUSTICE

EN DIRECT. Procès Bettencourt: Fin des plaidoiries, le jugement sera rendu le 28 mai

En ce dernier jour du procès, les conseils des deux prévenus qui risquent les plus grosses peines vont plaider ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Bordeaux...

Le procureur de la République a requis 3 ans d'emprisonnement pour François-Marie Banier et 3 ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis pour Patrice de Maistre. Ils sont tous les deux jugés pour des faits d'abus de faiblesse au préjudice de la première fortune de France, Liliane Bettencourt, aujourd'hui âgée de 92 ans et placée sous tutelle. Le premier était son ami intime et a bénéficié de largesses à hauteur de 400 millions d'euros, entre 2006 et 2011, et le second, son gestionnaire de fortune, aurait touché 12 millions d'euros.

Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi. 
18 h 39 Fin du procès, décision le 28 mai
Le président propose aux prévenus de prendre la parole mais aucun ne le souhaite. Le tribunal va se retirer pour délibérer. Grand travail d'analyse et de lecture à faire, le jugement est mis en délibéré et la décision sera rendue le 28 mai à 14 h. 
18 h 29 La relaxe demandée 
Décrit un acharnement sur son client alors que la piste des comptes en Suisse a été évitée, au détriment de la vérité. Il estime que c'est une instruction à charge. 
Il a été accusé par défaut qui est inacceptable, selon lui. Il demande donc la relaxe pour son client 
«C'est le dernier jour du procès, et pendant votre délibéré, vous vous souviendrez que le doute est une vertu. Quoi qu'il advienne, De Maistre aura beaucoup perdu et c'est un homme fatigué.» conclut l'avocat. 
 
18 h 16 Patrice de Maistre à l'écart
Il explique qu'en 2008,en 2009, Liliane Bettencourt rencontre seul le gestionnaire des comptes suisses. Veut montrer que Patrice de Maistre était tenu à l'écart et que ces faits n'ont pas été examinés pendant l'instruction. 
 
18 h 08 Ils s'en est remis aux spécialistes 
«Il n'a fait que se remettre au savoir de ceux qui étaient des professionnels, des détenteurs du droit (les anciens avocats de Liliane Bettencourt).» Son avocat s'insurge que ceux-là même ne soient pas devant le tribunal. 
18 h Oeuvre pour une régularisation des comptes suisses 
«Son premier réflexe en découvrant cela a été d'envisager une régularisation des comptes clandestins. On l'entend dans l'enregistrement du 17 décembre 2009 : il y annonce qu'il va consulter des avocats sur ces sujets. Deux solutions soit il quittait le bateau définitivement, soit il acceptait ce qui avait été décidé par les conseils en charge de ces affaires», lance l'avocat.
17 h 56 La fraude fiscale des Bettencourt écartée de l'instruction 
«Le vrai scandale de cette affaire c'est l'existence de cette fraude massive, pendant 40 ans! Tout cela aura été écarté dans le cadre de l'instruction. On a décidé de se concentrer sur l'abus de faiblesse. C'est scandaleux!»
17 h 49 : Des comptes suisses cachés au fisc 
«Il y a eu une Omerta sur une fraude fiscale massive et organisée des Bettencourt. Durant près de 40 ans et sans que ce secret soit soufflé, des millions d'euros ont été soustraits au fisc français», estime l'avocat. De Maistre ne le découvre que partiellement et progressivement. Il ignore l'existence de 11 comptes Suisses cachés, car il y a une vraie culture du secret chez les Bettencourt. 
17 h La fiction d'une famille irréprochable 
On l'a traîné dans la boue, caricaturé, selon l'avocat. Il dit qu'on a transformé sa peine ( il a versé quelques larmes à la barre) en jérémiades.  «Qui a pu oublier que le procès a commencé par un drame? Un homme qui après avoir affronté l'instruction n'a pas eu le courage d'affronter cette audience». Allusion à la tentative de suicide d'Alain Thurin, un des dix prévenus, actuellement hospitalisé dans le coma.
«Il a mené un travail irréprochable pendant de longues années, auprès de celle qu'il appelait sa patronne», rappelle l'avocat. 
«On nous a servi une fiction d'une famille irréprochable et aimante. Je refuse que De Maistre soit l'exutoire des tourments de cette famille. Ce qui a été mis sur le compte de la pudeur est une façon de protéger des secrets. Il a été embarqué malgré lui dans ces histoires de famille, pleine de non-dits», plaide l'avocat
17 h 40 L'audience reprend 
Reprise de l'audience avec la plaidoirie de Pierre Haïk, le troisième avocat de Patrice de Maistre.