Bordeaux: Un TGV Bordeaux-Paris a été contraint de rebrousser chemin, après avoir percuté un sanglier

INSOLITE Retardé par les dégâts occasionnés par une collision avec un sanglier, le train a été contraint de revenir au point de départ, en raison des travaux de la ligne à grande vitesse (LGV) en cours...

E.P.

— 

Illustration: Un TGV en circulation.
Illustration: Un TGV en circulation. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA Archives

Leur voyage a duré six heures et ils ne sont jamais arrivés en gare de Paris- Montparnasse. Le train a même dû faire demi-tour et retourner en gare de Bordeaux Saint Jean. La collision avec un sanglier a retardé le train qui n'a pas pu continuer en raison des travaux de construction de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Bordeaux et Paris, qui sera mise en service en 2017.

Les voyageurs, partis à 18 h 24, vendredi, de Bordeaux, devaient arriver à Paris à
21 h 59, en passant par Angoulême à 19 h 24. Mais ils se sont retrouvés à 0 h 53 à… Bordeaux, rapporte Sud Ouest.

Collision avec un sanglier près d'Angoulême

Premier pépin, vers 19 h 15, un sanglier heurte l'appareil, à une trentaine de kilomètres d'Angoulême. L'animal est dégagé rapidement et le TGV reprend sa route.  Mais il s'arrête au bout de quelques kilomètres en raison d'un bruit de frottement. «Une tôle tordue dans le choc était restée coincée sous la motrice. Il a fallu l'intervention des pompiers et près de quatre heures d'effort pour que le train reparte enfin», rapporte la Charente-Libre.

Le chantier de nuit de la LGV empêche le TGV d'aller plus loin

Le train a donc pris un retard conséquent, en raison de ces réparations. Entre-temps, le chantier de nuit de la LGV était engagé et le train n'a pas pu continuer sa route.
«La SNCF a proposé un taxi à ceux qui allaient à Royan, offert des coffrets repas, l'hôtel notamment à ceux qui revenaient à Bordeaux, et une place dans le premier train du lendemain», précise Sud Ouest.