Bordeaux: L'extension contemporaine de la gare Saint-Jean, côté Belcier, a été lancée

INFRASTRUCTURES Les élus locaux étaient réunis ce vendredi pour poser la première pierre du chantier d'agrandissement de la gare, avant l'arrivée de la ligne à grande vitesse en 2017...

Elsa Provenzano
— 
Le projet de nouvelle gare SNCF à Bordeaux Saint-Jean, côté Belcier
Le projet de nouvelle gare SNCF à Bordeaux Saint-Jean, côté Belcier — SNCF

La ligne d'horizon de ce projet c'est évidemment la mise en service de la ligne à grande vitesse le 31 juillet 2017, qui mettra Paris à 2 h 05 de Paris. L'extension, qui doit être livrée au printemps 2017, a été lancée officiellement ce vendredi. Elle doit permettre d'augmenter la capacité d'accueil de la gare Saint-Jean, construite en 1855. Selon les chiffres de la Sncf, en 2017, 55.000 voyageurs fréquenteront la gare quotidiennement, avec des pics à 95.000 les jours de pointe.

Parmi les 14 chantiers lancés il y a 9 mois, c'est le plus conséquent et le plus lourd financièrement avec un coût évalué à 95 millions  d'euros. Il se compose d'un hall et d'un espace voyageurs de 2.500 m2, de 1.800 m2 de services et commerces, d'un parking de 860 places et d'une station de vélos de 370 places. Le gros œuvre aura lieu en 2015/2016.

Le site de l'extension de la gare Saint-Jean. - E.Provenzano / 20 Minutes

Le chantier le plus visible en cours c'est celui de la grande verrière, rénovée pour un coût de 46 millions d'euros. «Il reste encore à déterminer le bleu qui va être employé pour la repeindre», a précisé Olivier Devaux, directeur régional de la Sncf.

Les travaux de rénovation de la grande verrière de la gare Saint-Jean. - E.Provenzano / 20 Minutes

Juppé et Rousset mobilisés pour la fréquence sur la future ligne

Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, a salué l'extension comme un «événement considérable» , et en a profité pour lancer la question des fréquences sur la future ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Paris. «On en voudrait toutes les heures!» a-t-il lâché.

Alain Juppé, Alain Rousset et Michel Delpuech ( de gauche à droite) ont posé la première pierre de l'extension de la gare côté Belcier. - E.Provenzano / 20 Minutes

Alain Rousset, président de la région, a enfoncé le clou : «Il nous faut de la fréquence! Je le dis tranquillement car nos collectivités ont participé abondamment à ces travaux. On doit rénover les voies existantes mais également anticiper. On a besoin de la puissance de la Sncf qui a aussi, on le sait, de l'influence dans les cabinets ministériels». La Sncf répond qu'elle en est encore à un travail technique. «Il faudra trouver un équilibre et c'est notamment Jean Auroux ( le médiateur désigné) qui va nous aider sur ce point», a commenté Olivier Devaux.