Bordeaux: Retour aux sources régionales pour l'entreprise Cacolac

COMMERCE La boisson chocolatée fabriquée à Léognan en Gironde revient dans le giron Aquitain après avoir été été vendue à la holding Trixaim en 2011...

Elsa Provenzano
— 
Leognan, 18 octobre 2012. - Christian Maviel, directeur de Cacolac, presentait alors les cannettes de vins rouges de Bordeaux, de vin blanc et de rosé. Photo : Sebastien Ortola
Leognan, 18 octobre 2012. - Christian Maviel, directeur de Cacolac, presentait alors les cannettes de vins rouges de Bordeaux, de vin blanc et de rosé. Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

L'entreprise girondine Cacolac redevient entièrement une marque régionale. Trixaim investissement, un holding industriel spécialisé dans la nutrition santé et qui avait l’intention de diversifier la marque avait racheté l'entreprise en mars 2011.

Des actionnaires Aquitains pour l'entreprise

L'entreprise annonce ce mercredi dans un communiqué que Christian Maviel, membre de la famille cofondatrice de Cacolac rachète la société et reprend les commandes de l'entreprise créée en 1954. Celui qui est aussi le directeur de l’usine basée à Léognan, en Gironde, depuis 2011, prend la Présidence de Cacolac «dans le cadre d’un actionnariat renouvelé avec Bernard Maviel, qui avait assuré cette même présidence de 1996 à 2011 et deux figures du monde agroalimentaire aquitain: Jean-Michel Caillaud (fondateur du Petit Basque) et Philippe Noailles (Président fondateur de Lodifrais)».

En 2014, les ventes de la boisson chocolatée ont augmenté de 11 % en volume par rapport à 2013, tous circuits confondus. Un essor que les dirigeants attribuent notamment au nouveau Cacolac «praliné noisette». La marque affirme avoir vendu 16 millions de Cacolac sur l'année avec une hausse de 23 % des exports vers les DOM TOM et l'international.