Bordeaux: Bilan d’un mercato actif pour les Girondins

Football Alors que le mercato est officiellement clos depuis lundi soir, minuit, il est l’heure de tirer un bilan définitif, coté bordelais...

Laurent Brun

— 

Isaac Kiese Thelin (à gauche) lors de son premier match avec les Girondins.
Isaac Kiese Thelin (à gauche) lors de son premier match avec les Girondins. — P. Pochard-Casabianca / AFP

Un groupe décimé par de graves blessures, des suspensions, et de nombreux départs à la Coupe d’Afrique des Nations: il n’en fallait pas plus pour décider les Girondins à se renforcer quantitativement. Ainsi, avec l’arrivée de deux joueurs majeurs, dans les tous derniers jours du mois, ils se sont montrés très actifs sur le marché. À tel point que Bordeaux est le club de Ligue 1 qui a le plus investi financièrement, en 2015. Autrement dit, l’actionnaire majoritaire du club (M6) a compris l’urgence de la situation, et n’a pas hésité à mettre la main à la poche. L’objectif étant de décrocher l’Europe en fin de saison, et de commencer à préparer celle d’après. Pour cela, la cellule recrutement a tourné à plein régime.

Un suédois prometteur

Isaak Kiese Thelin est le premier à avoir rejoint les Marine et Blanc. Âgé de 22 ans, l’international A suédois est un attaquant prometteur. Engagé pour quatre ans et demi, il « n’aura pas de pression particulière sur les épaules », dixit Jean-Louis Triaud, et pourra exprimer son talent en pointe. Athlétique remiseur venu du Malmö F.F, il a disputé deux matchs de championnat (Bastia et Guingamp) plutôt encourageants. «Il a cru en notre projet, parce que nous, on croit en lui, exposait lors de sa présentation officielle un Willy Sagnol préposé au dossier depuis de longs mois. On sait ce qu’il vaut. Il a des qualités de finisseur, de cœur aussi, car il va énormément se dépenser, et faire beaucoup de mal aux défenses adverses», ajoutait-il convaincu. «On se rend compte que c’est un joueur qui bouge beaucoup, faisait-il observer il y a deux jours. Il faut que les autres s’adaptent à son jeu, parce que selon moi, il n’est pas très servi par rapport à la qualité de ses appels.»

Un profil besogneux

Clément Chantôme est le second transfuge. Après avoir passé 15 saisons au P.S.G. – dont une en prêt à Toulouse, en 2013-2014 –, l’expérimenté milieu récupérateur (27 ans) a disputé son premier match sous la tunique ornée du scapulaire dimanche dernier, face à Guingamp. Directement mis dans le bain malgré un cycle prolongé sur le banc de touche parisien, il a rapidement trouvé ses marques. Joueur combatif au gros volume de jeu, il entre parfaitement dans le moule bordelais.

Du moins, par ses critères de base: solidité, efficacité, discrétion. Signé pour un an et demi, avec une année optionnelle, le profil «box to box» rassure déjà. «Clément a fait un match complet, surtout dans la récupération du ballon, commentait Sagnol. Il lui manquait les jambes, mais c’est normal car il faut qu’il trouve le rythme… Il a connu une semaine agitée (la transaction traînant en longueur, NDLR), et au niveau de la tension, un peu difficile à vivre, mais on voit qu’il a une culture tactique, et que dans l’utilisation du ballon, il va nous apporter.»

Au rayon des départs, Emiliano Sala (attaquant, 24 ans) et Clément Badin (milieu de terrain, 21 ans), ont été respectivement prêtés au S.M. Caen (Ligue 1) et au Real Avilés C.F. (D3 espagnole), jusqu’à la fin de la saison.

*Joueur œuvrant d’une surface de réparation à l’autre.