Nicolas Masse: «Faire vivre au client une expérience de l'océan à la vigne»

GASTRONOMIE Le chef de la Grand'Vigne, le restaurant des Sources de Caudalie à Martillac, a été récompensé d'une deuxième étoile par le Guide Michelin...

Mickaël Bosredon

— 

Le chef du restaurant La Grand4Vigne, Nicolas Masse
Le chef du restaurant La Grand4Vigne, Nicolas Masse — Sources de Caudalie

Chef du restaurant La Grand'Vigne à Martillac (Les sources de Caudalie) depuis 2009, Nicolas Masse a répondu aux questions de 20Minutes après avoir été consacré ce lundi d'une deuxième étoile au Michelin...

Vous attendiez cette deuxième étoile?

L'information avait été bien verrouillée par l'équipe du Michelin, et je ne l'ai appris que dans la matinée, à Paris. Je réalise tout juste. C'est une consécration, surtout que sept chefs seulement ont été récompensés d'une deuxième étoile cette année. Mais, avec mon équipe, nous l'espérions, oui. Depuis ma première étoile en 2010, je me sens extrêmement bien dans cet établissement, qui est un endroit merveilleux pour travailler, et nous avons tous essayé de donner du sens à la cuisine que nous proposons.

C'est-à-dire?

Nous proposons une cuisine encore plus axée sur le produit, avec des assiettes qui vont droit au but. L'objectif est de faire vivre au client une expérience de l'océan à la vigne, ce qui correspond à la géographie du Sud-Ouest. Je suis originaire de Cherbourg, mais avant Martillac j'ai beaucoup travaillé dans le Pays-Basque. J'apprécie le Sud-Ouest.

Vous êtes récompensé, en revanche ce n'est pas une grande cuvée du Michelin pour la région, surtout pour Bordeaux...

Oui j'ai vu cela, et je suis attristé pour certains collègues. Mais 2014 a été une année particulière pour Bordeaux, puisque beaucoup de chefs sont partis, François Adamski au Gabriel, Nicolas Frion au Chapon Fin... Cela ne veut pas dire qu'il ne se passe rien à Bordeaux. Je crois même que la ville est au début d'une nouvelle histoire, notamment avec l'arrivée de Robuchon en décembre. Je ne me fais aucun souci pour la ville, la dynamique est là.