Bordeaux: Les Girondins retrouvent leur football face à Guingamp

football En concédant le match nul face à Guingamp (1-1) dimanche après-midi sur leur pelouse, les Girondins n’ont pas réussi à vaincre la malédiction, mais sont en progrès constants dans le jeu...

Laurent Brun
— 
Clément Chantôme sous ses nouvelles couleurs, face à Guingamp, le 1er février 2015
Clément Chantôme sous ses nouvelles couleurs, face à Guingamp, le 1er février 2015 — AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT

Si Maxime Poundjé n’avait pas égalisé en seconde période (55e), suite à un rush et une frappe puissante lointains, l’analyse aurait probablement été toute autre. Mais le premier but en match officiel de l’arrière latéral gauche a eu le mérite de relancer la machine bordelaise.

Une mécanique grippée dès la 28e minute de jeu, par un but, tout en finesse, inscrit par Claudio Beauvue. Et c’est à dix contre onze – en raison de l’expulsion de Jaroslav Plasil (79e) –, de surcroît, que les Marine et Blanc y sont parvenus. Plus justes dans leurs transmissions de balle, plus offensifs, et plus efficaces dans le dernier geste, les hommes de Willy Sagnol nourrissaient à chaud certains regrets, mais se félicitaient, aussi, d’avoir retrouvé des valeurs collectives.

Une volonté de changement et des ambitions

Et des certitudes dans leur football. «Sur les deux derniers matches (avec Bastia-Bordeaux, 0-0, 22e journée, NDLR), c’est frustrant, parce que, par rapport aux dernières sorties, il y avait beaucoup de mieux en termes de jeu, indiquait le technicien. On a revu un contenu intéressant, mais on a toujours cette difficulté à aller au bout de nos actions, à prendre des risques dans les derniers mètres adverses, faisait-il ensuite observer. On manque encore un peu de finesse technique, y compris dans nos choix (… ), mais comme à Bastia, on a vraiment essayé de jouer ; ce qu’il faut valoriser.»

Et s’il est exact qu’en «termes comptables, ça fait peu sur les derniers matches», force est de constater, qu’en dépit d’une intermittence de régularité, le rendu est de meilleure qualité. «Il y a toujours des décalages entre les productions de jeu et les points récoltés (…), et il n’y a pas toujours de vérité, mais avec les absences, les retours de la Coupe d’Afrique des Nations et les nouvelles recrues, il va falloir retrouver du liant, faisait observer Sagnol. Mais quand j’ai pris l’équipe en mains au mois de juin, j’avais une vraie volonté de changer le jeu… qu’il soit plus séduisant, rappelait-il. Aujourd’hui, on y est arrivé durant quarante-cinq minutes (…), mais j’ai le sentiment que petit à petit, ça avance dans le bon sens.» 

Solidement accrochés à la 7e place

Les ambitions s’inscrivent donc de nouveau en lettres capitales, du côté du Haillan. «L’actionnaire du club [M6] a des objectifs élevés, puisqu’il a consenti à des efforts avec les recrues (Isaac Kiese Thelin et Clément Chantôme), et je pense que c’est un groupe qui, à terme, pourra jouer les premiers rôles dans le championnat, expliquait le coach, presque soulagé. Nous aimerions que ce soit le plus rapidement possible, mais on n’est pas toujours maîtres de nos envies…»

En attendant, les Girondins restent solidement accrochés à la 7e place du classement.