«Le Colbert» mis à nu avant départ

MARINE MILITAIRE Le croiseur se prépare pour son dernier voyage. Les opérations de délestage du «Colbert» ont débuté hier...

Orianne Dupont

— 

Accompagné de deux remorqueurs, le croiseur partira des quais, à reculons, jusqu’à Bacalan, puis il se retournera pour emprunter l’estuaire et quitter la Gironde.
Accompagné de deux remorqueurs, le croiseur partira des quais, à reculons, jusqu’à Bacalan, puis il se retournera pour emprunter l’estuaire et quitter la Gironde. — P. SAURA / 20 MINUTES

Le croiseur se prépare pour son dernier voyage. Les opérations de délestage du Colbert ont débuté hier et se poursuivront aujourd'hui et demain. Il s'agit d'enlever la partie supérieure du mât - une dizaine de mètres - afin de pouvoir passer sous le pont d'Aquitaine, de retirer les ancres pour faciliter le remorquage et la passerelle qui permet d'accéder au bateau. « Un programme qui se poursuit normalement », estime Henri Fourmy. Le commandant de la marine à Bordeaux prévoit d'envoyer le navire vers le cimetière des bateaux, à Landevennec (Finistère). « Nous avons trois créneaux possibles : le 29 mai, les 5 ou 6 juin et fin juin. Mais fin juin, avec la Fête du fleuve, ça va être difficile... S'il n'y a ni brouillard, ni vent, nous souhaiterions que "Le Colbert" parte fin mai. » L'opération s'annonce spectaculaire. Accompagné de deux remorqueurs, le croiseur partira des quais, à reculons, jusqu'à Bacalan, puis il se retournera pour emprunter l'estuaire et quitter la Gironde. Une manoeuvre qui devrait prendre entre douze et quatorze heures. Ce qui n'est pas sans inquiéter la marine car « étant lourd et fin, il peut prendre une mauvaise direction », précise Henri Fourmy.

anecdote Le Colbert serait le seul navire doté d'un bidet et d'une fausse cheminée. Ils ont été installés à l'occasion du voyage pour le Québec de Charles de Gaulle et de sa femme en 1967.