Pour Réseau 32, des fonds publics bien mal logés

LOGEMENT A quelques semaines de leur déménagement rue Paul-Bert, l'association d'aide au logement Réseau 32 vient...

O. D.

— 

A quelques semaines de leur déménagement rue Paul-Bert, l'association d'aide au logement Réseau 32 vient d'apprendre que ses subventions allaient passer cette année de 75 000 € à 4 000 €. « En 2005 et 2006, nous avions eu une subvention exceptionnelle. Le Fonds de solidarité logement (géré à 80 % par le conseil général) n'a pas voulu nous la renouveler et nous a dit qu'on revenait au niveau de 2004, mais cette année-là, nous avions eu 60 000 €... », note Emmanuel Jourdes, coordinateur général de Réseau 32.L'association juge cette décision en décalage avec l'engagement des pouvoirs publics après les Don Quichotte. « Ils ne repensent pas les outils d'insertion, regrette Emmanuel Jourdes. Les gens en difficulté veulent des hébergements d'urgence, mais aussi des lieux où l'on peut venir boire un café... »