Bordeaux: Le spectacle de Dieudonné prévu à la patinoire de Meriadeck pourrait être annulé

POLEMIQUE La société Vega qui exploite la patinoire souhaite cette annulation. Le maire-adjoint en charge de la culture soutient la démarche...

M.B.

— 

Le polémiste Dieudonné au Théâtre de la Main d'Or à Paris le 11 janvier 2014.
Le polémiste Dieudonné au Théâtre de la Main d'Or à Paris le 11 janvier 2014. — ALAIN JOCARD / AFP

L'humoriste-polémiste Dieudonné risque d'avoir du mal à se produire à Bordeaux. Son spectacle est programmé le 12 juin prochain, à la patinoire de Meriadeck. Comme l'explique France Bleu Gironde ce jeudi, Marc Ladreit de Lacharrière, qui contrôle Vega, la société qui exploite la patinoire de Meriadeck, a donné des instructions à ses équipes de «ne pas programmer le spectacle de Dieudonné.» Il ajoute: «Je suis terriblement outré par le commentaire de Dieudonné sur Facebook. En conséquence, j'ai demandé à mes équipes de faire le nécessaire, en liaison avec les différentes collectivités concernées, pour ne pas programmer» son spectacle, «La Bête immonde.»

Fabien Robert, maire adjoint de Bordeaux en charge de la Culture, soutient cette demande, estimant que «s'il poursuit sur cette ligne, Dieudonné n'a pas sa place dans une salle de spectacle.» Il estime toutefois que si des mesures d'interdiction doivent être prises, elles le seront certainement au niveau national.

Devant le tribunal correctionnel le 4 février

Le jugement du tribunal correctionnel de Paris sera ainsi déterminant. Dieudonné, qui avait affirmé sur sa page Facebook, au sortir de la grande manifestation de dimanche dernier contre les attentats commis à Paris, se sentir «Charlie Coulibaly», a en effet été placé en garde à vue mercredi 14 janvier. Il est convoqué devant le tribunal le 4 février pour «apologie du terrorisme.»

Une condamnation pourrait l'empêcher de se produire sur scène dans les mois qui suivent, et offrirait dans tous les cas au préfet un argument solide pour prendre un arrêté d'interdiction.

Ce jeudi midi, le préfet de la Gironde Michel Delpuech a déclaré qu'«en matière de police administrative, il faut toujours prendre les décisions dans le temps de l’événement, pas six mois à l’avance. Si les conditions juridiques sont réunies pour interdire le spectacle, je n’hésiterai pas une seconde à le faire. En attendant le sieur Dieudonné doit répondre de ses agissements devant la justice.»