Bordeaux: Les 11.000 exemplaires de «Charlie» sont tous partis

MEDIAS Le numéro «historique» de l'hebdomadaire satirique devrait de nouveau être disponible mercredi après-midi ou jeudi...

Mickaël Bosredon

— 

Les 11.000 exemplaires de Charlie mis en vente mercredi 14 janvier à Bordeaux se sont tous écoulés dans la matinée
Les 11.000 exemplaires de Charlie mis en vente mercredi 14 janvier à Bordeaux se sont tous écoulés dans la matinée — M.BOSREDON

Sur la plupart des devantures de kiosque, le même message: «Plus de Charlie, essayez demain.» Certains diffuseurs devraient cependant être réapprovisionnés dès mercredi après-midi. Les lecteurs qui n'ont pu se procurer le numéro historique de «Charlie-Hebdo» dans la matinée pourront donc de nouveau tenter leur chance.

En tout cas, à 10h ce matin, les 11.000 exemplaires mis en vente sur Bordeaux étaient tous partis. Des dizaines de personnes se sont précipitées vers les kiosques dès leur ouverture.

Une buraliste agressée

Un impatient s'est même rué sur une buraliste au moment de la livraison pour lui arracher un Charlie. «Il m'a agressée, on a dû appeler la police, c'était la foire d'empoigne. C'est exactement l'opposé de l'esprit Charlie», a-t-elle raconté à l'AFP.

Un retraité de 67 ans, Roger, est venu en train à Bordeaux de Langon avec son vélo pour trouver un journal, en vain. «J'ai jamais lu Charlie, je veux voir à quoi ça ressemble», a-t-il dit.

Chaque kiosquier bordelais a été livré d'au moins vingt numéros. Certains en disposaient d'une cinquantaine. Beaucoup plus qu'à l'accoutumée. Ainsi, à La Régence, cours du XXX Juillet, 27 exemplaires étaient proposés ce mercredi, contre... quatre habituellement.