Bordeaux: Le pilier de l’UBB, Patrick Toetu, vient de perdre 14 kilos

RUGBY L'international Samoan pesait 130 kilos au début de la saison…

Marc Nouaux

— 

Patrick Toetu, le pilier droit de l'UBB, le 29 décembre 2013 contre Brive.
Patrick Toetu, le pilier droit de l'UBB, le 29 décembre 2013 contre Brive. — Michel Campistrau

Patrick Toetu, pilier de l'UBB, est un de ces premières lignes à l’ancienne. Très costaud, trapu, avec des cuisses énormes, fort en mêlée. «Je suis gros mais j’aime répondre sur le terrain, nous confiait-il en février dernier. Quand les gens pensent que je suis juste gros, c’est ma motivation. J’aime prouver que je peux faire comme ceux qui font 110 kilos.» A 30 ans, le désormais néo-international samoan, a donc décidé de faire un régime il y a quelques semaines. Une décision qu’il a pris lui-même, selon son entraîneur, Régis Sonnes.

«Il a voulu relever ce challenge, c’est lui qui a voulu. Indirectement, peut-être par nous comme il faisait beaucoup de travail physique en plus en extra. Peut-être qu’il a pris une décision personnelle en se disant ‘’je vais me mettre à un niveau physique très bon pour être plus efficace.’’»

Il a perdu rapidement

Conséquence directe, le pilier a fondu de 14 kilos en moins de deux mois. «Il a perdu rapidement donc ça l’a affaibli et on essaie de le protéger par rapport à tout ça, explique Sonnes. Il a fait un régime important donc il a eu une baisse de son potentiel physique et de force. Ça pouvait être dangereux pour lui de le faire jouer donc il fallait qu’il assume ça.»

Après cette cure minceur, Toetu va retrouver une place de titulaire à l’UBB. Dès vendredi, lors de la quatrième journée de challenge européen, sur le terrain de Lyon. Et son entraîneur espère que sa perte de poids ne le contrariera pas en mêlée. «On sait qu’il y a un équilibre rapport poids taille puissance car pour avoir de la force, le poids est important. Le ‘’gras’’ est important. Il faut trouver un juste milieu.»