Coupe de France: La malédiction des clubs amateurs d’Aquitaine, déjà tous éliminés

FOOTBALL Il n’y aura que les Girondins pour représenter la région lors des 32es de finale…

Marc Nouaux

— 

Le trophée de la Coupe de France, le 24 avril 2012.
Le trophée de la Coupe de France, le 24 avril 2012. — P.Alban/Sipa

Cinq prétendants, aucun élu. La journée de samedi a été une sacrée déconvenue pour la Ligue d’Aquitaine de football en Coupe de France. Lormont (DH), battu (0-2) par les Martiniquais du club Franciscain a donné le ton de cette mauvaise journée. Ce huitième tour de Coupe, le dernier avant l’entrée en lice des clubs de Ligue 1, n’a pas sourit du tout aux clubs amateurs d’Aquitaine.

Le Stade Bordelais battu aux tirs aux buts

Les autres équipes en lice sont tombées sur plus forts qu’eux. Trélissac (CFA) s’est incliné (1-0) à Luçon (National) et Anglet (CFA 2) n’a pas réussi l’exploit (0-2) face à Niort (Ligue 2). Les plus frustrés peuvent être les joueurs du Stade Bordelais (CFA), battus aux tirs aux buts par Tours (Ligue 2) après avoir été rejoint au score en toute fin de prolongation (2-2).

Une fois de plus, les clubs de la région n’arrivent pas à se hisser loin dans la compétition, deux ans après le dernier exploit, réalisé par le Stade Bordelais (éliminé en 16es de finale par Lens). Depuis, les clubs amateurs d’Aquitaine pataugent pour essayer de franchir les tours. Réputée plus faible que les autres grandes ligues voisines (Midi-Pyrénées, Languedoc) en raison de son manque de locomotive (Les Girondins sont le seul club professionnel), l’Aquitaine du football n’a pas failli à sa réputation ce week-end.