Pas d'incarcération pour le fondateur de King Salon

JUSTICE Daniel Cohen, le fondateur de l'enseigne d'ameublement King Salon, a été condamné hier par le tribunal correctionnel...

O. D.

— 

Daniel Cohen, le fondateur de l'enseigne d'ameublement King Salon, a été condamné hier par le tribunal correctionnel de Bordeaux à six mois de prison avec sursis, contre huit ferme requis. Les gérants d'une vingtaine de magasins ont écopé, eux, d'amendes de 2 000 € (5 000 € pour les récidivistes), et leurs sociétés devront payer 20 000 € d'amende. Ils ont notamment été jugés pour publicité mensongère (lire encadré).« Sur le plan formel, il y a infraction, commente Pierre Sirgue, l'avocat de deux gérants. Mais on pensait qu'il y aurait une tolérance car cette pratique est commune à tous les professionnels de l'ameublement. » Des propos réfutés par la Fédération du négoce de l'ameublement et de l'équipement ménager, qui a perçu 1 € de dommages et intérêts.

mensonger Informés par téléphone qu'ils avaient gagné un cadeau, les clients se rendaient en magasin et se voyaient proposer des ristournes pouvant aller jusqu'à 76 %, mais sur des prix qui n'étaient en fait jamais pratiqués.