Une oreille pour les enseignants

EDUCATION L'académie de Bordeaux et la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN) ont signé, hier, un accord pour...

O. D.

— 

L'académie de Bordeaux et la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN) ont signé, hier, un accord pour créer un lieu d'écoute destiné aux personnels dans chaque département de l'académie. « Un réel besoin », selon la MGEN car l'an dernier, le nombre de personnes fréquentant ces lieux d'accueil - déjà ouverts dans soixante-deux départements - s'élevait à 3 400, contre 1 700 en 2005. « On veut que la cellule d'écoute intervienne avant le basculement vers les arrêts maladie », explique Dany de Baulieu, directrice de la MGEN 33.La spécificité du centre d'écoute bordelais - qui devrait ouvrir ses portes en septembre - pourrait porter sur l'alcool, tout en restant ouvert à tous. Selon Jacques Labernede, directeur du centre de santé mentale MGEN, les difficultés des enseignants seraient liées à « une pénibilité accrue du métier ».