Bordeaux: On sème la pelouse sur le futur terrain du Nouveau Stade

ESUIPEMENT Le gazon que fouleront les joueurs est semé sur un substrat synthétique, jusqu'à lundi. ...

Elsa Provenzano
— 
L'installation du substrat précède les semis.
L'installation du substrat précède les semis. — E.Provenzano / 20 Minutes

Pas de rouleaux de gazon verts à plaquer sur le terrain ce vendredi, lors du début de l'installation de la pelouse sur le terrain du Nouveau Stade de Bordeaux, qui mesure un hectare. La société Stade Bordeaux Atlantique (SBA), exploitant du stade pour 30 ans, a choisi de semer le gazon puisqu’avec cette méthode l'enracinement est jugé meilleur et que le bon avancement du chantier le permet. Le premier match est programmé pour le 23 mai 2014, soit dans 6 mois environ.

 

Le substrat est préparé avant que les graines ne soient semées. - E.Provenzano / 20 Minutes 

 

 

Un substrat synthétique pour la résistance 

 Le substrat  d'une quinzaine de centimètres d'épaisseur, se compose de sable fin siliceux, de microfibres synthétiques et de granules de liège imputrescible. Les racines de l'herbe plantée vont avoir le temps de s'enraciner dans les maillages de fibres synthétiques, ce qui aura pour effet de rendre la pelouse davantage résistante aux arrachements, possibles lors des matchs. Un impératif pour un stade qui va accueillir à la fois des rencontres de football et de rugby. Cette technologie, développée par Airfibr et fournie par la société Natural Grass, se rapproche beaucoup de celle déjà installée dans plusieurs stades (Troyes, Saint-Etienne, Metz et Marseille par exemple).

 

 

Le substrat est composé de liège, de sable et des fibres synthétiques. - E.Provenzano / 20 minutes 

 

 

Sitoflor, entreprise spécialisée dans la production de gazons naturels et synthétiques et basée au Barp, a une mission d'intervention, justement en cas d'arrachement. «On précultive de la pelouse et on peut la replaquer en un temps record , pour que l'exploitation se fasse la mieux possible», précise Arnaud Dugast, président de Sitoflor. La construction est assurée par Sportingsols et l'entretien par Novarea.

 

L'installation de la pelouse va prendre plusieurs jours. - E.Provenzano / 20 Minutes

 

 

Une pelouse chauffée

«Ce n'était pas prévu initialement mais on a fait le choix de chauffer la pelouse. Un maillage de résistances électriques a été installé pour assurer une température de 6° qui permet une pousse du gazon, même en hiver», précise Dominique Fondacci, président de SBA. Un système qui permettra aussi de jouer les matchs en cas de gel, même si la ville de Bordeaux y est peu exposée.