Bordeaux: La cité des civilisations du vin va coûter plus cher que prévu

EQUIPEMENT Le coût du musée du vin augmente de 11 millions d'euros pour atteindre 77,7 millions d'euros...

Elsa Provenzano

— 

Le gmusée du vin.
Le gmusée du vin. — E.Provenzano / 20 Minutes

A l'occasion de la fin du gros œuvre sur le chantier du musée du vin, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a fait un point, ce vendredi, sur son financement. Le coût va dépasser de 11 millions d'euros celui annoncé en 2011, au lancement du projet, soit 63 millions d'euros. Avec l'inflation, cette valeur représente 66,6 millions d'euros aujourd'hui. Et la réévaluation annoncée porte le coût total dédié à la construction à 77,7 millions d'euros.

«Un ouvrage complexe»

«Le « couvert » a coûté plus cher que prévu car la maîtrise d'œuvre avait été sous-estimée et il s'agit d’un chantier complexe. Il y a aussi eu une légère augmentation du foncier. On a souhaité prendre une assurance ouvrage compte tenu de la complexité technique de l'ouvrage et il faut également comprendre une provision pour les aléas,» a détaillé le maire pour justifier la hausse de 11 millions d'euros.

Budget total de 81,1 millions d'euros

Il faut ajouter un surcoût de 3,4 millions d'euros aux 77,7 millions dévolus à la construction pour obtenir le budget total de 81,1 millions d'euros. Cette enveloppe comprend le mobilier, une sophistication des systèmes d'information et la création d'un «compagnon de visite» numérique qui accompagnera le parcours au sein du musée, en huit langues.

Pour faire face à cette augmentation du coût du musée, la ville de Bordeaux élève fortement sa participation financière, passant de 13 à 31 millions d'euros. «Nous inscrirons à la prochaine programmation pluriannuelle des investissements les crédits correspondants», a expliqué le maire.

Des retombées économiques importantes attendues

Celui ci a souhaité mettre en perspective cette hausse du coût du projet avec les retombées économiques attendues. Selon une étude du cabinet Protourisme, il y aurait 60 millions d'euros de retombées économiques directes, indirectes et induites sur 3 ans dans la phase construction et 40 millions d'euros par an quand le musée sera en fonctionnement. En termes d'emplois, le cabinet parle de 200 emplois (équivalent temps plein) par an pendant trois ans, dans la phase travaux et 750, dont 250 emplois directs, après l'ouverture.

La fin des travaux est prévue pour le 31 mars 2016.