Bordeaux: 5000 étudiants ont choisi de participer à une étude sur leur santé

SOCIAL Le programme rassemble 70 % d'étudiants bordelais...

E.P.

— 

Pessac, 30 novembre 2011. - L'univeresite de Bordeaux 3 a Pessac. - Photo : Sebastien Ortola
Pessac, 30 novembre 2011. - L'univeresite de Bordeaux 3 a Pessac. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

I-Share est la plus grande étude jamais lancée sur la santé des étudiants. Initiée il y a moins d'un an, elle rassemble 5000 participants dont 70 % d'étudiants Bordelais. L'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et celle de Bordeaux sont partenaires et d'autres ont rejoint le dispositif ( Nice Sophia-Antipolis, Cluj en Roumanie et plusieurs universités de la région Ile de France).

Faire progresser la recherche

L'objectif de cette grande étude qui ambitionne de suivre 30 000 étudiants sur dix ans est de faire progresser la recherche dans des domaines comme la gestion du stress, les lésions cérébrales de la migraine, l'imagerie du cerveau, les infections sexuellement transmissibles, la santé reproductive féminine etc.Les étudiants qui souhaitent participer répondent à un questionnaire en ligne et passent une visite médicale. Certains peuvent intégrer des sous-groupes sur des recherches plus spécifiques.

Les informations recueillies grâce aux premiers participants a déjà permis de faire une première photo de l'état de santé des étudiants, et sera actualisée au fur et à mesure.