Bordeaux: Une nourrice mise en examen après le décès d'une fillette

FAITS DIVERS Trois ans après le décès de la petite Elisa, âgée de 18 mois, sa baby-sitter est mise en examen pour «homicide involontaire par défaut de surveillance»...

E.P.

— 

Illustration Police. Photo : Sebastien Ortola
Illustration Police. Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

C'est en novembre 2011 que la petite Elisa est décédée alors qu'elle avait été confiée à sa nounou, domiciliée alors à Bruges. L'enquête menée dans un premier temps par les policiers de la Sûreté départementale a été relancée par la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ), il y a deux ans, après la plainte avec constitution de partie civile déposée par les parents de l'enfant, explique Sud-Ouest.

L'enfant est décédée par asphyxie, pour une raison qui reste encore inconnue. Suspectée d'avoir menti sur le déroulé des faits, la nourrice a été interpellée dans l'Orne la semaine dernière et a été placée en garde à vue à l'hôtel de police de Bordeaux.

Occupée à des jeux en ligne

Après le drame, la gardienne avait raconté que la fillette s'était écroulée lors d'une promenade au parc, alors qu'elle était occupée à relever et à consoler l'autre enfant sous sa surveillance, qui venait de chuter. Mais les enquêteurs soupçonnent la nourrice d'être restée chez elle et d'avoir joué à des jeux en ligne sur son ordinateur, alors qu'elle avait la garde des deux enfants.

Elle va comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel.