Bordeaux: Des essais jusqu'au Nouveau Stade pour le tram C

TRANSPORTS Les premiers tests de circulation entre les stations «Berges du lac» et «Parc des expositions», très proche du Nouveau Stade, ont commencé jeudi, avant la mise en service prévue fin janvier 2015...

Elsa Provenzano
— 
Essais du tram C sur jusqu'au futurterminus
Essais du tram C sur jusqu'au futurterminus — E.Provenzano / 20 Minutes

Deux rames ont circulé pour la première fois sur l'extension de trois kilomètres environ vers le Nouveau Stade qui sera mise en service fin janvier 2015. «A l'arrivée en station, on vérifie les gabarits c’est-à-dire l'espace entre les rames et les quais et que l'alimentation fonctionne bien», explique Jean-Marc Rouffet, responsable système-équipement à la communauté urbaine de Bordeaux (CUB).

Les deux rames ont progressé à vitesse très réduite, 3 km /h, sur les rails fraîchement posés entre la station Berges du Lac qui dessert le quartier Ginko et celle de Parc des expositions, toute proche du Nouveau Stade. La vitesse sera augmentée progressivement lors des tests suivants.


La CUB va aussi s'assurer que les feux, les informations voyageurs et le système de vidéosurveillance fonctionnent normalement. Au 1er décembre elle passera la main à l'exploitant Kéolis qui commencera alors une phase de marche à blanc.

5000 voyageurs par heure les jours de match

«Le tram desservira le palais des Congrès, le parc des expositions et toute la zone hôtelière du Lac, il va irriguer un secteur très dense», se félicite Michel Labardin, vice président de la CUB chargé des transports de demain. Les fréquentations de la ligne seront très dépendantes des matchs qui seront joués au Nouveau Stade.

Le potentiel de voyageurs est estimé à 1000 personnes par heure et par sens en heures de pointe et il est multiplié par cinq les soirs de matchs. Les fréquences seront adaptées ces soirs-là avec une rame toutes les 2 minutes 30s. Des tests sont prévus sur l'extension de la ligne A jusqu'aux portes du Haillan, ce vendredi.

Le coût de l'extension entre «les Aubiers» et le «Parc des expositions» s'élève à 70 millions d'euros.