Bordeaux: L’ostéopathie au chevet des salariés de Veolia Recyclage

SANTE Les étudiants en cinquième année du Collège ostéopathique Sutherland de Bordeaux vont prodiguer des soins aux 600 salariés de Veolia Recyclage en Aquitaine…

Mickaël Bosredon

— 

Julien Vignes, directeur de la clinique du COS, et Sylvie Recrosio, directrice de Véolia Recyclage Aquitaine
Julien Vignes, directeur de la clinique du COS, et Sylvie Recrosio, directrice de Véolia Recyclage Aquitaine — M.BOSREDON/20MINUTES

Des séances d’ostéopathie pour les 600 salariés de Veolia Recyclage et Valorisation des déchets en Aquitaine. C’est l’objet du partenariat signé mardi entre l’entreprise et le Collège ostéopathique Sutherland (COS) de Bordeaux. «Nous menons une expérimentation depuis deux ans sur notre centre de Mérignac, qui s’est révélée concluante puisque l’absentéisme de nos agents est depuis passé de 6,5 % à 4,5 %, explique Sylvie Recrosio, directrice de l’entreprise pour le Nord Aquitaine. Nous avons donc décidé de l’élargir.»

«Des problèmes d'épaule, de dos, de genoux...»

Malgré «les aménagements qui ont pu être apportés sur les camions qui collectent les déchets, et les actions de prévention que nous menons au sein de l’entreprise, le métier a peu évolué et reste toujours très difficile» poursuit la directrice régionale. Les étudiants (en cinquième année) qui ont déjà commencé à prodiguer des soins sur les agents de Veolia ont noté «des problèmes d’épaule, de dos, de genoux» explique Julien Vignes, directeur du COS. «Ce sont des métiers où l’on pratique beaucoup de gestes répétitifs, et l’ostéopathie apporte une réponse mécanique à un problème mécanique. Nous insistons beaucoup sur la prévention également.» Quelque 1.000 séances seront prodiguées.

Le COS n’en est pas à son coup d’essai avec Veolia. «Nous avons déjà signé une cinquantaine de partenariats, avec la SNCF, Schneider Electric ou la mairie de Bordeaux, depuis 2009.»