Bordeaux: Des adolescents chasseurs de clowns interpellés

FAITS-DIVERS Plusieurs jeunes armés voulaient en découdre avec de soit-disants clowns qui feraient peur à des mineurs...

Mickaël Bosredon

— 

Clowns maléfiques
Clowns maléfiques — FACEBOOK/ 20 MINUTES

L'histoire ne fait plus rire du tout. Le phénomène des clowns, apparu d'abord aux Etats-Unis et depuis la mi-octobre en France, d'abord dans le Nord, touche désormais de plus en plus de régions. Sur la communauté urbaine de Bordeaux, les rumeurs vont bon train, même si personne n'est en mesure de confirmer la présence ne serait-ce que l'un d'eux. Mais suite à un appel sur les réseaux sociaux, plusieurs adolescents ont souhaité en découdre, et ont organisé une «chasse aux clowns» au cours du week-end, rapporte Sud-Ouest.

Les forces de l'ordre ont ainsi interpellé un groupe de six adolescents armés de bâtons et barres de fer, place Geoges-de-Porto-Riche à Bordeaux. Ils ont été conduits au commissariat pour audition. A Mérignac une dizaine de jeunes ont été interpellés rue Roger-Salengro. Ils recherchaient un clown qui aurait intimidé un mineur. Un enfant de 12 ans armé d'un poignard a même été arrêté et remis à sa mère.

La police insiste sur le fait que ces comportements peuvent être poursuivis pour menaces et port d'armes. Tout comme le fait de se déguiser en clown.

Une condamnation de clown à six mois avec sursis

A Béthune (Pas-de-Calais), un jeune homme de 19 ans qui s'était déguisé en faux clown a été condamné le 20 octobre à 6 mois de prison avec sursis pour avoir terrorisé des passants en brandissant un bâton ressemblant à un long couteau. Dans ce département, 27 signalements de clowns agressifs ont été faits dans la journée du jeudi 16 octobre, 26 pour le vendredi 17.

Sur sa page Facebook, la police nationale indique que «depuis la mi-octobre, une rumeur inspirée de vidéos diffusées sur internet, inquiète la population sur la présence de clowns menaçants et agressifs en France.» Elle rappelle toutefois que «ce phénomène, qui enflamme internet et les réseaux sociaux, ne repose à ce jour sur aucun fait établi d'agression physique envers des personnes. Malgré de nombreux signalements auprès des services de police, seules quelques apparitions de personnes déguisées en clown s'amusant à effrayer des passants ont été recensées.»