Bordeaux: L’UEFA accorde 20 millions d’euros aux villes organisatrices de l’EURO 2016

EVENEMENT Manuel Valls, Michel Platini et Alain Juppé se sont réunis ce jeudi matin à Bordeaux pour entériner cet accord…

M.N.

— 

Manuel Valls, Alain Juppé et Michel Platini, le 23 octobre 2014 à Bordeaux lors du comité de pilotage pour l'Euro de foot 2016
Manuel Valls, Alain Juppé et Michel Platini, le 23 octobre 2014 à Bordeaux lors du comité de pilotage pour l'Euro de foot 2016 — M.BOSREDON

L’UEFA et le club des villes sites sont tombés d’accord. 20 millions d’euros seront attribués aux dix villes, dont Bordeaux, en guise d’héritage de l’Euro 2016. Ainsi, chaque municipalité devrait toucher aux alentours de 2 millions d’euros. Cette dotation sera répartie en 2 tranches. Cette annonce a été faite ce jeudi midi à la Mairie de Bordeaux lors d'une conférence de presse réunissant le Premier Ministre, Manuel Valls, le président de l'UEFA, Michel Platini, le Maire de Bordeaux, Alain Juppé ou encore Noël Le Graët, président de la fédération française de football (FFF).

«Une mobilisable tout de suite et une deuxième tranche qui viendra après l’événement en fonction des efforts faits par les villes, a expliqué le Maire de Bordeaux et président du club des villes sites, Alain Juppé. Les dix villes sont satisfaites de cette proposition et l’ont approuvé à l’unanimité.» C’est la première fois que l’UEFA autorise une telle opération.

La place des Quinconces accueillera la fan-zone

«Tout le monde est content», a conclu Michel Platini, le président de l’UEFA, pour éteindre toute polémique liée à ce montant alloué aux villes. Si l’on ajoute les droits de location de stade plus les aides versées à la FFF, ce sont plus de 50 millions d’euros qui seront attribués par l’UEFA.

Par ailleurs, la question des Fans Zones (écran-géant pour suivre les rencontres) a été évoquée et pour le moment, aucune décision n’a été prise en ce qui concerne leur organisation (barrières, palpations à l’entrée, gestion de la foule et de la sécurité…). A Bordeaux, on sait d’ores et déjà qu’elle se situera sur la place des Quinconces.

En outre, un comité de pilotage pour l’organisation de l’Euro à Bordeaux est mis en place. C’est Alain Giresse, ancienne gloire des Girondins et ami de Michel Platini, qui en aura la présidence.