Bordeaux: La 4G moins performante qu’à Paris

MOBILES Une étude de l’UFC-Que Choisir menée à Paris, Bordeaux et Aix-en-Provence dénonce une «4G à deux vitesses»…

M.B. avec AFP

— 

Photo d'illustration d'un téléphone.
Photo d'illustration d'un téléphone. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Une étude de l’UFC-Que Choisir, menée auprès de 10.000 données du 1er au 25 septembre dernier dans trois zones géographiques (Paris, Bordeaux et Aix-en-Provence) dénonce «une 4G à deux vitesses» selon que le consommateur se trouve à Paris ou dans une ville plus petite. Elle pointe aussi des différences de qualité entre les services mobiles 3G des opérateurs télécoms français

«Il y a un très haut débit de désillusion sur la 4G», attaque l’association. Les opérateurs l’ont pourtant mise en avant dans leurs campagnes marketing, souligne Alain Bazot, le président de l'association de défense des consommateurs. Orange est en tête avec un taux de qualité de 90,2%, devant Bouygues Telecom (84,6%), Free Mobile (78,9%) et SFR (72,1%).

«Plus la ville est petite, plus les débits sont faibles»

Mais globalement la vitesse de téléchargement des fichiers ne répond pas aux attentes des consommateurs, juge l'UFC. Si l'on prend le critère d'un téléchargement d'un fichier de 50 mégaoctets en 30 secondes, SFR est le moins performant (taux de qualité de 47,9%), souligne l'UFC.

La qualité de la 4G est aussi corrélée à la taille des villes ce qui aboutit à une «4G à deux vitesses»: «Plus la taille de la ville est petite, plus les débits constatés sont faibles», observe l'UFC. Si le débit médian est ainsi de 35,1 mégabits par seconde à Paris, il tombe à 28,3 Mbit/s à Bordeaux et chute à 12,1 Mbits/s à Aix-en-Provence.

3G: Orange tire son épingle du jeu

Sur la 3G, «il y a des écarts extrêmement importants dans la qualité de service des opérateurs», a souligné Alain Bazot, le président de l'association de défense des consommateurs. Orange tire son épingle du jeu avec un taux de qualité de 87,6%. Bouygues Telecom décroche un taux de qualité de 83,3% et SFR de 76,4%, tandis que Free (65%) «offre la qualité de service la plus faible», selon l'UFC.

Deux mesures par lieu ont été réalisées avec deux téléphones différents, un iPhone 5S et un Samsung Galaxy S5, sur 4 usages (téléchargement et envoi de fichiers, navigation sur l'internet mobile, lecture d'une vidéo en streaming sur YouTube, service voix).