L’Aquitaine, région la plus créatrice d’emplois en France

ECONOMIE Plus de 1.600 postes ont été créés au cours du deuxième trimestre 2014, grâce essentiellement au secteur de l’hébergement-restauration. L’Aquitaine arrive ainsi en tête des régions de France, à égalité avec Midi-Pyrénées et l’Ile-de-France…

Mickaël Bosredon

— 

Un bar à Huîtres sur le port de Gujan Mestras
Un bar à Huîtres sur le port de Gujan Mestras — S.ortola/20minutes

La progression est légère. Et elle ne compense pas les destructions d'emploi dans la région. Mais dans le contexte économique national, elle mérite d’être soulignée. L’Aquitaine a vu son nombre de créations d’emplois augmenter de 1.653 postes au cours du deuxième trimestre 2014, soit une augmentation de +0,2% par rapport au deuxième trimestre 2013, et de +0,4% sur un an. Elle arrive ainsi en tête des régions de France les plus créatrices d’emplois ce trimestre, à égalité avec Midi-Pyrénées et l’Ile-de-France, selon une enquête de l’Urssaf Aquitaine. 20 Minutes fait le point sur les catégories et les bassins d’emploi les plus dynamiques. Et ceux qui se portent moins bien.

Le secteur de l’hôtellerie-restauration dope la croissance. Avec près de 1.000 créations nettes d’emplois, l’hébergement-restauration porte à lui seul une grande part des bons chiffres régionaux.

Le commerce se porte mieux. L’évolution de l’emploi dans ce secteur (+0,8%) est plus importante que les périodes précédentes. Les effectifs sont tirés vers le haut par le commerce de détail (équipement du foyer, articles de sport, livres et journaux notamment), la grande distribution et la vente à distance.

La Dordogne redresse la tête. Après douze trimestres consécutifs à la baisse, le Périgord enregistre une progression de l’emploi de +0,5% au deuxième trimestre (mais -0,2% sur un an). C’est encore une fois l’hébergement-restauration qui se porte le mieux, avec une progression de +7,7%.

Lot-et-Garonne, Landes et Pyrénées-Atlantiques confirment. Dans ces trois départements, le léger rebond de l’emploi observé en début d’année se confirme au deuxième trimestre. Grâce encore au secteur de l’hébergement-restauration.

Rechute de l’emploi dans l’industrie. Le rebond de l’emploi observé au trimestre précédent ne se confirme pas: au deuxième trimestre, 400 emplois ont disparu dans l’industrie. Les baisses d’effectifs concernent principalement les industries du meuble (-1,6%), les industries des plastiques et autres produits minéraux (-1,2%), l’industrie chimique, le bois et le papier et l’agroalimentaire.

L’érosion se poursuit dans la construction. L’activité dans la construction poursuit sa lente chute:-0,1% au deuxième trimestre, ce qui porte l’évolution annuelle à -1,5%. Les métiers du bâtiment en lien avec la construction individuelle souffrent le plus de ce recul.

Léger recul en Gironde. La Gironde et sa métropole bordelaise voient les effectifs salariés se réduire dans les services autres que l’hébergement-restauration. Résultat : -0,2% au deuxième trimestre. Mais sur un an, le solde reste positif dans le département: +0,6%.