Bordeaux: Le navire Jeanne d'Arc est arrivé à Bassens pour être démantelé

ECONOMIE Pendant quinze mois le navire école de la Marine nationale va être désamianté et désossé...

E.P. avec AFP

— 

Le navire-école de la Marine, la "Jeanne d'Arc", quitte la base navale de Brest, le 11 octobre 2014
Le navire-école de la Marine, la "Jeanne d'Arc", quitte la base navale de Brest, le 11 octobre 2014 — Fred Tanneau AFP

Depuis 2010, la Jeanne d'Arc n'est plus utilisée par la Marine nationale. Elle a fait son dernier voyage depuis Brest vers Bordeaux et est arrivée mardi au port de Bassens, tractée par trois remorqueurs.

Deux filiales de Véolia en charge de la déconstruction

Le navire va être déconstruit lors d'un grand chantier d'environ quinze mois. L'ancien navire école va être vidé, désossé, désamianté, en restant à flot, avant la déconstruction et le découpage proprement dits, en cale sèche, sur un site spécialisé du port de Bassens. Deux filiales de Veolia, spécialisées dans la déconstruction navale seront chargées du démantèlement du navire surnommé La Jeanne. Veolia a également remporté le marché de la déconstruction du croiseur Colbert, qui sera à Bassens en 2015.

Construite à l'arsenal de Brest de 1959 et 1964, la Jeanne d'Arc a effectué 800 escales durant ses 46 ans de carrière, sillonnées 84 pays et parcouru 3,25 millions de kilomètres, soit l'équivalent de 79 tours du monde. Elle a en outre formé des milliers d'élèves officiers.