Bordeaux: «L'Hermione» compte sur son escale girondine pour financer son voyage américain

PATRIMOINE Il manque 500.000 euros à l'association Hermione pour boucler le financement de la traversée. Elle compte notamment sur les recettes des visites bordelaises...

Elsa Provenzano

— 

Une longue file d'attente sur les quais, pour visiter l' Hermione.
Une longue file d'attente sur les quais, pour visiter l' Hermione. — E.Provenzano / 20 Minutes

Le projet de reconstruction à l'identique de la frégate du marquis de Lafayette L'Hermione a un prix. 25 millions d'euros au total depuis le début du projet, initié en 1997. Les visites du chantier de Rochefort où a été construite la frégate ont accueilli 4 millions de visiteurs en 17 ans. Elles ont contribué, si on y ajoute la part des donateurs, au financement de 60 % du coût total du projet.

>> Pour voir notre diaporama sur l'Hermione, c'est par ici

Les collectivités locales de Charentes-Maritime ont pour leur part investi à hauteur de 30%. L'association doit les 10% restants à différents mécènes. L'engouement populaire suscité par l'arrivée de la frégate à Bordeaux laisse espérer de belles recettes aux organisateurs pour finir de financer le voyage dont le coût s'élève à 5 millions d'euros.

Cinq millions d'euros pour la traversée de l'Atlantique

Sur le montant global du voyage, deux millions sont pris en charge par des structures américaines. Sur les trois millions restants, il reste 500.000 euros à trouver. «L'étape à Bordeaux est un moment fort de financement pour le voyage américain», a estimé Benedict Donnelly, le président de l'association Hermione qui a succédé à Erik Orsenna. La ville de Bordeaux ne finance pas le voyage mais met à disposition toute la logistique pour l'accueil de la frégate.

L'Hermione, amarrée au port de Bordeaux. - E.Provenzano / 20 Minutes

 

L'association n'est pas inquiète, notamment parce que des entreprises qui veulent exporter vers les Etats-Unis commencent à se manifester. «Il faut bien comprendre que ce sera la fête de la France sur la côte est des Etats-Unis, du 1er juin au 20 juillet et de grands voiliers seront à nos côtés pour une parade», rappelle Benedict Donnelly.

«Une leçon d'histoire vivante»

Si l'association compte sur l'escale bordelaise, préparée depuis un an et demi, elle insiste sur le fait que n'importe quelle ville n'aurait pas pu prétendre accueillir la frégate. «On a choisi les escales en fonction d'une cohérence historique. C'est avant tout un projet culturel. L' Hermione c'est une leçon d'histoire vivante», souligne le président de l'association.

L'Hermione repart avec de grands crus classés 1855 dans sa cale

«Ce vendredi, les Grands crus classés depuis 1855 (Château Lafite-Rotschild, Château Latour, Château Margaux, Château Mouton-Rotschild et Château Haut-Brion) vont offrir une collection complète qui sera mise aux enchères aux Etats-Unis, pour financer le projet Hermione», a annoncé Stéphan Delaux, adjoint au maire chargé du tourisme.