Girondins: Une passe décisive et un but, la belle histoire de la semaine pour le jeune Thomas Touré

FOOTBALL Le jeune attaquant des Girondins a été l’acteur principal de la fin de match contre Rennes…

Marc Nouaux

— 

Thomas Touré, auteur du second but des Girondins contre Rennes, le dimanche 28 septembre 2014.
Thomas Touré, auteur du second but des Girondins contre Rennes, le dimanche 28 septembre 2014. — THOMAS MORITZ / AFP

Deuxième titularisation en Ligue 1 et carton plein. Passe décisive pour Khazri après un magnifique travail dans la surface puis frappe enroulée en lucarne à la dernière minute pour donner la victoire à son équipe face à Rennes (2-1). Thomas Touré, 20 ans, est en train de frapper les esprits en ce début de saison. Une belle surprise pour un joueur qui évoluait en CFA depuis trois saisons et qui ne semblait pas forcément promis à un avenir en Ligue 1.

«S’il est là c’est que ce n’est pas un miracle ou une surprise, c’est qu’il a mérité d’être là», a rendu hommage Willy Sagnol, son entraîneur, après la rencontre. Profitant des blessures de Jussiê et Saivet, Touré s’est engouffré dans la brèche et son temps de jeu s’est étoffé. Déjà aperçu sous Francis Gillot à l’entraînement et deux fois en match (contre Valenciennes et à Monaco, lors de la 38e journée), c’est depuis cet été et sa préparation réussie (deux buts lors des matchs amicaux) qu’il a pris conscience qu’il aurait sa chance.

«Dégrossir le mammouth»

 «Le staff est fier de ce qu’il a fait sur les deux matchs, reconnaît Sagnol. C’est un jeune joueur qui reste sur deux bonnes prestations et si la prochaine fois qu’il est sur le terrain il n’est pas au même niveau, il faudra le remettre en question [Sourires].»

Assez imprévisible dans le jeu, parfois un peu trop agressif (déjà deux cartons jaunes), occupant tantôt un côté, tantôt l’axe, c’est lorsqu’il a été repositionné sur le côté qu’il s’est montré décisif. «Parfois, l’adversaire ne sait pas où il est et lui non plus, chambre encore Sagnol. Parfois, il nous surprend aussi. Ce n’est pas non plus un tout jeune [il a 20 ans] il a un profil et un parcours atypique, c’est certain il a un talent, et comme on dit, il faut dégrossir le mammouth. C’est un joueur difficilement saisissable car il ne pense pas comme les autres.»

«C’est bien de se dépuceler aujourd’hui»

Interrogé sur sa réussite après le match, Touré ne s’est pas vraiment montré enthousiaste malgré son premier but en Ligue 1. Il a fallu une question un peu plus insistante pour qu’il se lâche enfin. «Je suis content c’est sûr mais c’est surtout sur l’équipe car on a beaucoup souffert aujourd’hui, s’est autorisé la star de l’après-midi. C’est bien de se dépuceler aujourd’hui, on va dire ça comme ça.»

Grâce au temps de jeu que lui attribue son entraîneur, il peut enfin exporter son talent de la CFA (Dix-neuf buts inscrits en trois ans) à la Ligue 1. «C’est sûr qu’en jouant on ne peut que franchir des paliers et progresser, estime Touré. Le coach me donne cette chance-là.» On devrait le revoir souvent cette saison.