Willy Sagnol, entraîneur des Girondins de Bordeaux
Willy Sagnol, entraîneur des Girondins de Bordeaux — NICOLAS TUCAT/AFP

FOOTBALL

Bordeaux: L'entraîneur des Girondins attend «plus de cohérence» face à Rennes

Après le nul ramené de Saint-Etienne, Willy Sagnol se prépare à affronter une équipe de Rennes qui va «jouer crânement sa chance»...

Quels sentiments prédominent après ce nul dans «le Chaudron»?

Ce sont deux sentiments mitigés. On s'est tous exprimés hier (jeudi) sur le contenu du match, il y a de grosses satisfactions et en même temps un peu de frustration sur notre jeu. On est convaincu que c'est l'état d'esprit qui nous fera aller loin, c'est le garant du jeu. Vous avez beau avoir les meilleurs joueurs du monde, si l'état d'esprit n'est pas là, ça ne marchera jamais.

Vu les roulements observés à Saint-Etienne, les joueurs au repos jeudi ont-ils davantage de pression pour dimanche?

Tant mieux si c'est le cas, car il ne faut pas forcément de la pression mais un peu de concurrence. On a beaucoup de blessés aussi. La concurrence ne vient pas du nombre de joueurs, elle doit se créer aussi de manière artificielle, c'est pour cela que l'on a décidé de faire confiance à certains jeunes jeudi, et c'est bien car ils ont répondu à nos attentes. Pour eux, un gros match, c'était le plus facile car, au moins, ils ne se posent pas de questions. Ils se sont jetés dans le match et, avec le staff, on était persuadé que c'était le meilleur moment pour en lancer certains.

Vous allez affronter de nouveau une équipe qui a besoin de points. Qu'allez-vous essayer de mettre en place face à Rennes?

Par rapport à hier (jeudi), beaucoup plus de maîtrise du ballon. J'ai été déçu car, étrangement, Saint-Etienne n'est pas venu nous presser et malgré cela on a perdu beaucoup de ballons. D'habitude, quand l'équipe adverse ne nous presse pas, on est plutôt à l'aise, mais là c'était la première fois que notre milieu de terrain jouait ensemble. Contre Rennes, il y aura forcément de nouveaux joueurs qui vont arriver sur le terrain. On espère retrouver un peu plus de cohérence dans ce que l'on va faire, dans l'utilisation du ballon.

Rennes vient d'encaisser deux fois 3-0, quel visage attendez-vous de leur part?

Rennes a le profil type d'une équipe de contre, avec des joueurs de côté qui vont relativement vite avec Ntep, Pedro Henrique, Grosicki qui aiment se projeter vers l'avant. On s'attend à avoir un bloc assez bas mais qui va jouer crânement sa chance. On se dit qu'une semaine à sept points serait une bonne semaine.

Estimez-vous que Bordeaux est actuellement à sa place au classement, à une bonne place?

C'est bien que vous posiez cette question avant chaque match. Plus on avancera dans la saison et plus on restera longtemps en haut et moins ce sera anecdotique. On est caché, il y a une grosse Canebière qui est au-dessus, qui prend tout le soleil, ça tombe bien, elle est habituée au soleil. Et la Tour Eiffel est juste dessous, elle pique (rires). Sur l'état d'esprit, c'est normal que l'on soit là. Vu ce que font les joueurs depuis le 30 juin, c'est très fort. En terme de jeu, on peut toujours vouloir mieux.

Match Bordeaux-Rennes, dimanche 28 septembre à 14h.