Bordeaux: Une plateforme pour les particuliers qui veulent investir dans des projets immobiliers

ENTREPRISE Un promoteur et un expert-comptable bordelais lancent Crowdfunding-immo sur l'agglomération bordelaise...  

Elsa Provenzano

— 

A Bordeaux, le 23 Septembre 2014, les deux créateurs de l entreprise Crowdfunding-immo.
A Bordeaux, le 23 Septembre 2014, les deux créateurs de l entreprise Crowdfunding-immo. — E.Provenzano / 20 Minutes

A Lyon, il existe Lymo mais sur l'agglomération bordelaise, ce sera une première. Crowdfunding-Immo est lancée ce mercredi et propose aux particuliers d'investir dans des projets immobiliers, auparavant réservés aux professionnels, à hauteur de 2000 euros minimum. «On leur garantit une rentabilité de 7 % par an sur les fonds investis», avance Vincent Sillègue, promoteur et co-créateur de la plateforme collaborative avec Philippe Sénéchal, commissaire aux comptes et expert-comptable. «Avec le financement participatif, la levée de fond est plus rapide, plus fluide, plus économique. Ce circuit court réduit donc les coûts des intermédiaires, sécurise le projet et optimise le coût de la construction. D'où la possibilité pour Crowdfunding-immo de proposer une rentabilité bien supérieure aux placements traditionnels», expliquent les deux fondateurs.

Quatre projets proposés en ligne aux investisseurs

La plateforme se lance avec quatre projets : deux aux Chartrons, un à Lormont et un à Artigues-près-Bordeaux. Une des acquisitions en cours de Crowd-immo est un ancien hôtel particulier rue Ducau, aux Chartrons, dans lequel il est prévu d’aménager quatre logements neufs, qui seront vendus entre 4000 et 4200 euros le m2. «On ne sait pas combien on va collecter mais c'est un investissement palpable sur une ville porteuse , on a de l'appétence», assure le promoteur. Pour l'instant, les programmes proposés en ligne sont portés par la société Mixcité Promotion, que préside Vincent Sillègue, mais Crowd-immo espère séduire les petits promoteurs de la place bordelaise qui ont besoin de fonds propres.

L'appel aux investisseurs est lancé au début des travaux, une fois que le permis de construire est validé et qu'une garantie financière d'achèvement a été obtenue. Ils bénéficient d'un retour sur leurs placements, au bout d'environ trois ans.

Originaires de Bordeaux, les deux entrepreneurs se concentrent pour l'instant sur l'agglomération mais évoquent la possibilité d'un développement à Nantes, Lille et Strasbourg, d'ici trois ans.