Le Nouveau stade Bordeaux vu du ciel, avec le Lac en arrière-plan.
Le Nouveau stade Bordeaux vu du ciel, avec le Lac en arrière-plan. — Philippe Caumes

URBANISME

Bordeaux: Comment les grands projets urbanistiques vont transformer la métropole

Le calendrier vient d’être précisé pour un grand nombre de projets urbains sur la métropole bordelaise. Tour d’horizon…

La période 2015-2019 sera faste sur le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux, avec l’inauguration de pas moins de six grands ouvrages, dont les travaux ont été ou vont être lancés, et la mise en circulation progressive de la troisième phase du tramway.

Le Nouveau stade de Bordeaux. L’inauguration aura lieu le 23 mai 2015. D’une capacité de 42.000 places, sa construction a été confiée au groupement Vinci/Fayat, et l’architecture est signée du cabinet suisse Herzog et de Meuron. Officiellement, le coût de l’édifice est de 183 millions d’euros, une somme contestée par le groupe PS du conseil municipal de Bordeaux, qui chiffre le bâtiment à 228 millions d’euros.

La Meca. Comprenez: la Maison de l’économie créative et de la culture d’Aquitaine. Ce grand bâtiment de 12.000 m2 qui verra le jour sur les quais de Paludate à Bordeaux, à l’emplacement des anciens abattoirs, regroupera en un lieu unique les trois agences culturelles du conseil régional. D’un style architectural très marqué, cette maison est signée de l’agence danoise BIG (Bjarke Ingels Group) et Freaks. Le coût est de 52 millions d’euros. L’ouverture est programmée dans le courant de l’année 2015.

La cité des civilisations du vin. La livraison est programmée le 31 mars 2016. L'inauguration devrait avoir lieu quelques semaines plus tard. L’ambition du projet, implanté aux Bassins à Flot, est de proposer un tour des vingt-deux plus grands vignobles du monde entier. L’architecture est signée de l’agence française XTU, et le gros œuvre est réalisé par GTM Bâtiment Aquitaine (filiale de Vinci). Le coût du projet est de 63 millions d’euros.

La LGV Tours-Bordeaux. C’est le plus gros chantier ferroviaire d’Europe. D’un montant de 7,8 milliards d’euros, il est réalisé sous la forme d’un partenariat public privé avec Lisea, la société de concession créée par le groupe Vinci qui avait remporté l’appel d’offres. Inauguration programmée fin juillet 2017. Bordeaux sera alors à 2h05 de Paris.

La grande salle de spectacles. Elle va enfin voir le jour, fin 2017 à Floirac, en bord de Garonne. D’une capacité maximale de 11.000 places, elle sera modulable. Elle sera réalisée et exploitée par le concessionnaire SENSO SAS, émanation du groupement Lagardère Unlimited Live Entertainment et signée de l’architecte français Rudy Ricciotti. La signature du traité de concession entre SENSO SAS et la CUB, qui porte sur 20 ans, interviendra jeudi 25 septembre, vient d'annoncer la communauté urbaine.

Le pont Jean-Jacques Bosc. Alain Juppé vient d’annoncer que celui-ci verrait le jour «début 2019.» C’est le groupement piloté par l'agence néerlandaise OMA de Rem Koolhaas qui a remporté l’appel d’offres pour cet édifice reliant Bordeaux et Bègles à Floirac. Il a été conçu par Clément Blanchet. Son coût total est estimé à 92 M€ HT, hors frais de maîtrise d’œuvre (environ 9,9 M€).

La troisième phase du tramway. Plusieurs extensions de lignes lancées ces trois dernières années seront mises en circulation à partir de 2015. Ainsi, les 3,6 km d’extension de la ligne A entre la station Mérignac centre et l’avenue de Magudas (station Le Haillan-Rostand) doivent être inaugurées en janvier 2015, le prolongement de la ligne B entre la station Bougnard et l’avenue du Haut-Lévêque à Pessac est programmé pour avril 2015, et la poursuite de la ligne C entre la station Terres Neuves et la route de Toulouse (lycée Vaclav Havel) en mars 2015. La ligne C rejoindra dans un second temps Villenave d’Ornon, jusqu’au pont de la Maye, en 2018. A l’autre extrémité de la ligne C, le prolongement jusqu’au Parc des expositions est prévu pour janvier 2015.