Girondins: Pallois, «même pour moi, c’est une surprise», admet Willy Sagnol

FOOTBALL Très solide défensivement et impeccable dans les duels, Nicolas Pallois est la révélation du début de saison de Bordeaux…

Marc Nouaux

— 

Guingamp's French Malian forward Mana Dembele (R) vies with Bordeaux's French defender Nicolas Pallois during the French L1 football match Guingamp vs Bordeaux on September 14, 2014 at the Roudourou stadium in Guingamp, western of France.  AFP PHOTO FRED TANNEAU
Guingamp's French Malian forward Mana Dembele (R) vies with Bordeaux's French defender Nicolas Pallois during the French L1 football match Guingamp vs Bordeaux on September 14, 2014 at the Roudourou stadium in Guingamp, western of France. AFP PHOTO FRED TANNEAU — AFP

Nicolas Pallois, c’est la vraie bonne surprise du début de saison des Girondins. Titularisé cinq fois lors des cinq derniers matchs, l’ancien Niortais fait déjà l’unanimité.

«Tant mieux, se réjouit son coach, Willy Sagnol. C’est un joueur, quand on l’a récupéré, peu de personnes croyaient en lui ou en tout cas peu le connaissait. Il y a eu un gros travail de la cellule de recrutement. A partir du moment où l’épée de Damoclès avec l’histoire des paris, a été enlevée de sa tête, c’est un tout autre joueur que l’on a vu.»

Il n'est pas du genre à se satisfaire de ses prestations

Solide dans les duels et impeccable défensivement, Pallois pêche davantage dans la relance ou parfois, sa technique lui joue des tours. Mais peu importe, le public l’apprécie surtout pour ses valeurs d’abnégation et de travail qu’il aime véhiculer lui-même.

«Révélation, je ne sais pas, tempère-t-il. Aujourd’hui, je suis là pour travailler et m’imposer à ce poste-là. Je veux donner le meilleur de moi-même pour réussir. Je suis déjà passé par la Ligue 1 avec Valenciennes, pas au même poste [il était arrière gauche]. Aujourd’hui, je suis axial et bien à ce poste-là, à moi de continuer à travailler à l’entraînement pour donner le meilleur de moi-même.

«Il n’a pas les moyens de se relâcher»

Si ses anciens entraîneurs, à Laval et à Niort, croyaient en lui lorsqu’il a signé en Gironde, Sagnol a avoué ne pas l’attendre à un tel niveau. «Même pour moi, c’est une surprise. On savait que c’était un joueur qui allait nous aider, qui pouvait prétendre à une place dans le onze de départ mais… comme quoi la confiance, c’est très important.»

A Pallois de confirmer ce début de saison, lui qui «n’a pas les moyens de se relâcher», comme aime le rappeler Pascal Gastien, son ancien coach à Niort. Pour l’instant, il est à bloc, et ça se voit.