Juppé: «La desserte de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac par le tramway est prioritaire»

TRANSPORTS Alain Juppé a annoncé ce jeudi le lancement d’un certain nombre d’études concernant plusieurs projets de transport sur la Communauté urbaine de Bordeaux. Notamment un prolongement de la ligne A du tramway vers l’aéroport de Bordeaux-Mérignac…

Mickaël Bosredon

— 

Tramway à Bordeaux
Tramway à Bordeaux — M.BOSREDON/20MINUTES

Le président de la communauté urbaine de Bordeaux Alain Juppé a annoncé ce jeudi midi, lors de sa conférence de presse de rentrée, le lancement de «quatre études opérationnelles», qui seront présentées jeudi après-midi aux élus de la communauté, tout d’abord en ce qui concerne la desserte de l’aéroport. «Il y aura une étude sur le prolongement de la ligne A vers l’aéroport et une autre concernant le raccordement de l’aéroport  avec la ligne de chemin de fer de ceinture, grâce à un bus rapide entre l’aéroport et la gare de Pessac-Alouette».

«La liaison entre l’aéroport et le centre de Bordeaux, sans rupture de charge, est prioritaire», a martelé Alain Juppé, qui souhaite «accompagner le développement de l’aéroport.» Il a annoncé que le prolongement de la ligne A du tramway devrait être mis en œuvre en 2019. «Au plus tôt.»

«Parallèlement, on me dit: «quid de la liaison entre l’aéroport et la gare de Bordeaux?» D'abord, je souligne que l’on peut gagner la gare avec un changement de tramway aux Quinconces. Mais c’est plus long. C’est pourquoi je demande aussi le lancement du projet entre l’aéroport et la gare de Pessac-Alouette. Avec tout de même un point d’interrogation sur la cadence des TER à la gare de Pessac, si elle reste à un toutes les demi-heures, ça ne vas pas être simple pour les passagers de l’aéroport…»

Un tramway entre Gradignan et Bordeaux

Une deuxième étude opérationnelle sera lancée, concernant  la réalisation d’un tramway entre Gradignan et Bordeaux avec deux phases: «Une première concernant Gradignan-Talence Campus-CHU Pellegrin, et une seconde pour un prolongement sur les boulevards.» Troisième étude qui sera présentée cet après-midi: «Un bus à haut de niveau de service (c’est-à-dire de grande capacité et roulant dans un couloir dédié) entre Bordeaux-centre, Le Haillan, Saint-Médard et Saint-Aubin. Il y a encore quelques tracés à préciser, rien n’est figé» a précisé le président de la CUB.

Quatrième et dernière étude, «un TCSP (Transport en commun en site propre), je suis prudent tant que le vote n’est pas déterminé, mais ce sera un tramway ou un bus à haut niveau de service, entre Bordeaux-Cracovie avec une connexion au futur tram-train du Médoc et Parempuyre d’une part, et le pont Chaban-Delmas d’autre part.»

La future ligne D prolongée jusqu’à Saint-Médard?

Parallèlement, trois études «pré-opérationnelles» (c’est-à-dire des projets à plus longue échéance) vont être travaillées: «D’abord l’éventualité d’un prolongement de la future ligne D entre Cantinolle, le terminus actuellement prévu, et Saint-Médard ; une ligne de pont à pont sur la rive droite en liaison avec la desserte circulaire des boulevards, et la desserte de la presqu’île par les quais.»

Sur les grands projets métropolitains, et notamment la mobilité, de la responsabilité de la CUB. Nous bouclerons la négociation sur la nouvelle DSP (Délégation de service public) transports en octobre. Deux candidats sont en lice, Keolis, l’exploitant actuel, et Transdev. Les choses ont bien avancé sur ce dossier.

De nouveaux pôles d'échange autour de Bordeaux

Alain Juppé a également expliqué avoir retravaillé ces derniers mois le Schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains (SDODM), voté en avril 2011. «L’objectif est de désaturer les pôles d’échange qui ont été créés lors de la première phase du tramway, et qui sont tous en centre-ville de Bordeaux (Bourgogne, Quinconces, Pey-Berland) ce qui aspire le trafic vers le centre-ville. L’idée est de créer de nouveaux pôles excentrés: Cenon-Pont-Rouge, Cracovie, CHU Pellegrin et les boulevards, et La Médoquine. Deuxièmement nous souhaitons améliorer la rentabilité de certaines lignes qui convergent vers Bordeaux en renforçant le maillage et en les raccordant aux grands boulevards pour améliorer leur fréquentation.»