La Maison du peuple attendra

RENOVATION La fierté syndicale à rude épreuve. Depuis novembre, la CGT alerte la mairie de Bordeaux sur le délabrement progressif de la Bourse du travail, une propriété de la ville affectée au syndicat après-guerre. La rénovation a bien commencé au dernier étag...

©2006 20 minutes

— 

La fierté syndicale à rude épreuve. Depuis novembre, la CGT alerte la mairie de Bordeaux sur le délabrement progressif de la Bourse du travail, une propriété de la ville affectée au syndicat après-guerre. La rénovation a bien commencé au dernier étage, mais le chantier est à l'arrêt. Lundi, en conseil municipal, l'opposition a demandé au maire de débloquer la situation. « Il faudrait 15 millions d'euros », a soupiré Alain Juppé qui compte sur l'aide du département et de la région.Edifié de 1938 à 1942 et classé, ce bâtiment Art déco truffé de symboles ouvriers est unique à Bordeaux. De gigantesques fresques du peintre Jean Dupas, prix de Rome 1910, ornent la grande salle de spectacle encombrée de préfabriqués. Une partie des bureaux y ont été transférés, d'autres sont à Caudéran... « Cette Maison du peuple est une pièce de musée et on la laisse pourrir », s'indigne une syndicaliste.

Marion Guillot