Orgeco 33 en a marre de patauger

ESCROQUERIE Les acheteurs de purificateurs d'eau, qui payent aujourd'hui un crédit pour dix ans pour un appareil qui au mieux ne sert à rien et au pire ne marche déjà plus, se sont réunis hier à Bordeaux. Pour Orgeco 33, l'association de consommateurs chargées d...

©2006 20 minutes

— 

Les acheteurs de purificateurs d'eau, qui payent aujourd'hui un crédit pour dix ans pour un appareil qui au mieux ne sert à rien et au pire ne marche déjà plus, se sont réunis hier à Bordeaux. Pour Orgeco 33, l'association de consommateurs chargées des 5 000 dossiers du Sud-Ouest, le but est de relancer cette affaire d'escroquerie vieille de quatre ans. La réunion, organisée il y a quinze jours à Toulouse, aurait porté ses fruits puisque le parquet vient de demander au juge d'instruction de relancer le dossier. Pourtant, l'entreprise, connue sous cinq noms différents, continue de sévir. Anne en a été victime il y a quatre ans : « Au bout de quinze jours, on s'est aperçus qu'on consommait plus d'eau à cause de cet appareil. On a voulu annuler la vente, en vain. Depuis, on paye 50 € de crédit par mois. » La goutte d'eau qui fait déborder le vase : Anne continue à être relancée par des sociétés similaires. Le président d'Orgeco prévient : « Si dans deux mois, je n'ai pas été contacté par le juge d'instruction, on organisera une grande manifestation. »

O. D.