Le réseau de transport de l’agglomération de Bordeaux poursuit sa marche en avant

DEPLACEMENTS La fréquentation est toujours en hausse sur le réseau TBC, qui va connaître un grand nombre de nouveautés en 2015…

Mickaël Bosredon

— 

Tramway cours de l'Intendance à Bordeaux
Tramway cours de l'Intendance à Bordeaux — M.BOSREDON/20MINUTES

Les réseaux des grandes agglomérations françaises «regardent celui de la communauté urbaine de Bordeaux avec une grande attention.» Christophe Duprat, vice-président en charge des transports à la communauté urbaine de Bordeaux, a présenté ce jeudi les derniers chiffres de fréquentation du réseau TBC, et les innovations à venir.

La hausse de la fréquentation se poursuit, et s’établissait à la fin du mois d’août à +2,8%, par rapport à 2013. «Les tendances se confirment: le réseau de bus tire cette fréquentation vers le haut, avec +4%, tandis que le tramway affiche une progression de +2%.» Le réseau V’Cub connaît une hausse de 3% et, surprise, celui des Batcub (navettes fluviales électriques) de +19%. «Il est vrai que, quand on part de peu, la hausse est toujours plus impressionnante» a reconnu Christophe Duprat. Mises en service en 2013, les navettes fluviales avaient connu un démarrage poussif en raison de nombreuses pannes. «Aujourd’hui cela va mieux, et nous avons même connu une pointe à 18.000 voyageurs au mois de juin, si bien que nous devrions atteindre les 150.000/160.000 voyageurs à la fin de l’année, pour un objectif visé de 200.000.»

Information en temps réel dans les bus

Le réseau TBC compte désormais quelque 180.000 abonnés, contre 176.000 en 2013, dont 16.000 abonnés V’Cub. Le nombre d’abonnés salariés poursuit sa progression (+10% en un an) et la TBC travaille avec le groupe Thalès, qui va recentrer toutes ses activités à Mérignac en 2016, ce qui représente 2.000 salariés, pour mettre en place de nouvelles lignes de bus et des pistes cyclables. «Si nous pouvons convaincre 15% de ces salariés d’emprunter les transports en commun, ce sera très bien.»

La principale nouveauté de cette année est la mise en place de l’information en temps réel dans les bus. «C’est une révolution, a assuré Christophe Duprat, et cela a changé la vie de nombre de voyageurs.» Le déploiement du système est actuellement en cours, et concernera 392 bus équipés d’écrans.

Troisième phase du tramway et terminus partiels en 2015

L’année 2015 verra elle la concrétisation de travaux lancés ces dernières années, notamment la troisième phase du tramway. «Nous allons rentrer dans le lourd avec les dessertes de plusieurs quartiers, à Mérignac, à Bordeaux nord avec le Parc des expositions et le Grand stade, à Pessac avec le CHR Haut-Lévêque et la Cité des métiers, et à Bègles.» L’investissement total pour cette troisième phase sera au final d’un milliards d’euros.

Les terminus partiels entreront également en service au cours du premier trimestre 2015. Il s’agit de stations de retournement qui permettront une plus grande fréquence de tramway dans la zone dense aux heures de pointe. «Ainsi les voyageurs bénéficieront d’un tram toutes les 3’20 entre 7h et 9h et entre 16h30 et 19h, sans que cela détériore la fréquentation aux extrémités de la ligne.»

La délégation de service public qui avait démarré en 2010 est remise en jeu cette année. L’entreprise Keolis est de nouveau sur les rangs pour poursuivre l’exploitation du réseau. «Le vote pour le nouveau délégataire sera fait en bureau de communauté urbaine le 31 octobre, et la nouvelle délégation entrera en vigueur au 1er janvier 2015.»