La Communauté urbaine de Bordeaux veut améliorer le tri du verre

ENVIRONNEMENT Dix nouveaux conteneurs seront installés en octobre. L’objectif est d’améliorer les performances de tri sur son territoire…

Mickaël Bosredon

— 

Un habitant jette 23 kilos de verre par an.
Un habitant jette 23 kilos de verre par an. — C. VILLEMAIN / 20 Minutes

A l’occasion des 40 ans du recyclage du verre, la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) et Eco-Emballages signent ce mercredi un acte d’engagement pour relancer la collecte sélective des emballages ménagers, particulièrement la collecte du verre. Un plan d’actions sera mis en place, comprenant notamment l’implantation de nouvelles bornes de collecte et une plus grande sensibilisation des habitants. La CUB prévoit ainsi l’installation, dès le mois d’octobre, de 10 nouveaux conteneurs, puis à moyen terme la mise en place de conteneurs supplémentaires. Une série d'actions qui doit lui permettre d’économiser un million d’euros par an.

La Communauté urbaine de Bordeaux a lancé en 1994 la collecte sélective des emballages ménagers sur son territoire. Vingt ans plus tard, elle se situe à la septième place pour le tri du verre (15.500 tonnes triées, 22 kg par habitant, soit au total plus de 32 millions de bouteilles) et à la troisième place pour le tri des autres emballages (11.600 tonnes de papier, carton, flaconnages plastiques et emballages métalliques, soit 16 kg par habitant). Des performances jugées «bonnes» par la CUB, «mais qui peuvent encore progresser, notamment pour le verre.»

350 millions de bouteilles de vin fabriquées par an

Le recyclage du verre constitue un enjeu stratégique pour l’agglomération bordelaise et représente un pilier de l’économie circulaire sur le territoire. La Gironde est en effet le 3ème département producteur de vins en France, avec une production de 750 millions de bouteilles chaque année.

Les 15.500 tonnes de verres triées et collectées en 2013 sont à 100% recyclés à proximité, dans la verrerie d’OI de Vayres (Gironde), qui fabrique environ 350 millions de bouteilles par an, essentiellement utilisées par les usines d’embouteillage de la région pour le vin.