Les coteaux du Bordelais veulent la jouer groupés

VITICULTURE L'union à quatre au lieu de cinq. Les premières côtes-de-bordeaux et cadillac, premières côtes-de-Blaye, côtes-de-castillon et côtes-de-francs ont décidé de s'unir sous le même nom. Sans les côtes-de-bourg, qui préfèrent l'indépendance. Lundi soir, u...

©2006 20 minutes

— 

L'union à quatre au lieu de cinq. Les premières côtes-de-bordeaux et cadillac, premières côtes-de-Blaye, côtes-de-castillon et côtes-de-francs ont décidé de s'unir sous le même nom. Sans les côtes-de-bourg, qui préfèrent l'indépendance. Lundi soir, un huis clos a relancé ce projet d'appellation commune côtes-de-bordeaux, lancé en 2003. « Il est urgent qu'il se concrétise pour simplifier l'offre et améliorer notre communication », insiste Christophe Terrigeol, président de l'Association des côtes-de-bordeaux et du syndicat viticole de Blaye. « L'objectif est d'être prêts pour la récolte 2007, si l'Institut national des appellations d'origines (Inao) nous suit. » Près de 2 000 vignerons sont concernés.

M. G.